Durant la saison 2016, le patron du groupe Piaggio dont fait partie la marque Aprilia avait vertement tancé les troupes de Noale pour leur piètre résultat en MotoGP. Nous étions alors au Red Bull Ring et ce sont les pilotes de la RS-GP d’alors Bautista et Bradl qui étaient notamment secoués de la sorte. En 2017, aucun des deux ne sera de l’aventure aux côtés d’un directeur de la compétition de la marque Romano Albesiano qui leur rend quand même hommage.

Il aura fallu la fin de l’histoire pour avoir un peu de reconnaissance. Álvaro Bautista a terminé douzième du championnat 2016 du MotoGP avec dix top 10 après dix-huit courses, alors que son équipier Stefan Bradl en a réussi six. L’Espagnol qui a sauvé sa tête en MotoGP en rejoignant ses racines Aspar pour une Ducati a récolté 82 points contre 63 à l’Allemand qui commencera l’an prochain une nouvelle carrière en WSBK avec Honda.

Aleix Espargaro et Sam Lowes assureront leur relève. Mais le patron Albesiano ne les oublie pas : « ça n’a pas été facile pour nos pilotes. Je les remercie car ils ont été très professionnels. Le travail qu’ils ont accompli nous servira pour 2017. Ils ont assuré un gros travail de développement et ce n’était pas la situation la plus excitante pour eux. En fait, cette saison 2016 était la première pour nous avec de nouveaux pneus et une nouvelle électronique, une situation qui nous a été favorable car nos concurrents étaient dans la même situation. Je suis très reconnaissant du travail fait par Álvaro et Stefan ».

Et 2017 ? « Nous avons pris un pilote très rapide avec Aleix Espargaró qui a montré son savoir-faire dès 2012 et 2013 avec la réglementation des claiming rules. Lorsqu’il a été libre, nous n’avons pas hésité. Sam Lowes est un pilote de 26 ans. Nos attentes seront élevées pour 2017 car notre moto va évoluer. Nous regardons l’avenir avec confiance ».

Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Alvaro Bautista, Sam Lowes, Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini