Le confinement amène à faire le point sur le chemin parcouru, un voyage dans le temps qui permet de se repencher sur certains dossiers, certaines décisions et en réussir enfin la synthèse. Les pilotes MotoGP se sont lancés dans cette introspection, mais pas seulement. Ainsi, l’ingénieur Romano Albesiano qui officie chez Aprilia a également fait travailler sa mémoire. Et voilà ce qu’il en ressort, avec même un rêve bien présent pour l’avenir…

Romano Albesiano est comme tout le paddock des Grands Prix en cette période de pandémie : il attend le signal d’une levée du confinement qui permettra au monde se sortir de sa résidence surveillée imposée par le terrible coronavirus. Il faut être patient, et d’autant plus qu’il ne peut pas travailler sur sa dernière-née RS-GP puisque toute évolution technique a été gelée.

Alors on pense aux choses que l’on pourrait refaire. Par exemple, son pilote Andrea Iannone serait dans le giron d’une marque Ducati qui ne l’a pas oublié. Pour Romano, il y a ses souvenirs et ses choix qu’il expose ainsi : « tous les pilotes vous laissent quelque chose. Guintoli en 2014 nous a donné une démonstration d’intelligence et de classe remarquable à la fois en tant que pilote qu’en tant homme. »

Mais aussi : « il y avait une belle relation avec Álvaro Bautista, je peux dire qu’une erreur a été commise en le laissant partir, c’est un pilote très précieux que nous avons perdu. » Il faisait alors équipe avec Stefan Bradl qui n’est pas mentionné…

Et puis il y a le pilote qui s’est construit dès son plus jeune âge avec Aprilia : Valentino Rossi. Terminer sa carrière chez Aprilia serait pour le Doctor comme une grande boucle dorée bouclée. Mais on en est loin… « Pour moi, parler de Valentino Rossi signifie parler d’une entité trop importante. Nous serions très honorés et très intéressés s’il voulait courir avec nous, mais je ne sais pas à quel point une telle route est plausible. » Mais il y a un modèle qui lie la marque et le pilote… « Il était un grand utilisateur de l’Ape Piaggio : nous pourrions en faire un chez Aprilia Racing » termine Romano Albesiano

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista, Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini