C’est un tir groupé qu’ont réalisé les KTM dans un Grand Prix d’Aragon dont elles ne garderont pas un grand souvenir. Car cette formation serrée autrichienne se trouve à la frontière des points. Les RC16 n’ont donc pas été à la fête et leur leader présumé, car officiel depuis le début du projet, Pol Espargaró encore moins. Il termine en effet derrière son équipier et rookie comme déjà vainqueur de Grand Prix Brad Binder. Sans oublier un incident avec un autre pilote. Cette fois c’est Danilo Petrucci qui est dans la tourmente. Mais de ça, l’Espagnol ne veut pas en parler…

Pol Espargaró a connu un Grand Prix d’Aragon mouvementé avec peu de motifs de satisfaction à retirer. D’abord il termine derrière Brad Binder son équipier tandis que les RC16 aux couleurs de Tech3 sont 14ème et 16ème, la frustration de ne pas ramener de points revenant à Miguel Oliveira. L’écart avec le vainqueur Alex Rins sur sa Suzuki avec le cadet des Espargaró était de 13,689 secondes. Il garde néanmoins sa neuvième place au championnat.

« C’était une course très difficile. Samedi, tout a soudainement commencé à jouer contre nous en qualifications », regrette Espargaró. « Tant de choses ont changé pour la course depuis la 12e position de départ pour moi. Dans le championnat du monde MotoGP d’aujourd’hui, les départs sont extrêmement importants, on pourrait dire que presque 50% du temps, le départ est important ».

L’Espagnol de 29 ans admet : « dans les premiers virages, on perd une seconde ou deux et dans les premiers tours, c’est déjà quatre ou cinq secondes. Mais il est difficile de commencer aussi loin en arrière. Mon départ de course n’était pas bon non plus. Je n’étais pas en bonne position avant le premier virage et d’autres pilotes m’ont ensuite dépassé ».

« La sensation avec la moto n’était pas bonne »

Plus tard dans la course aussi, les choses ne se sont pas parfaitement déroulées pour le plus jeune des frères Espargaró : « quand j’ai essayé d’appliquer une pression, l’adhérence à l’avant et à l’arrière était mauvaise. Puis je suis allé loin et Brad m’a dépassé. Quand je l’ai suivi, j’ai croisé Petrucci. Puis j’ai encore perdu du temps. La sensation avec la moto n’était pas bonne. Avec Brad et Iker, nous étions tous en deux secondes. Le résultat n’a pas reflété notre travail et c’est douloureux. Ça a été comme ça tout le week-end et c’est pourquoi nous devons nous améliorer ».

Après avoir accroché son frère Aleix en Q2 avec un Alex Marquez dans les parages montré du doigt pour expliquer l’incident, Pol Espargaró a eu maille à partir avec Danilo Petrucci en course, une passe d’armes qui est soumise à l’étude des commissaires. Une situation que l’officiel KTM qui rejoindra Repsol Honda en 2021 a ainsi commenté : « j’ai décidé de ne parler de personne d’autre que de moi-même, sinon les choses vont être déformées. Je ne veux pas de ça et c’est pourquoi je ne parle que de moi ». Les polémiques avec Johann Zarco puis Miguel Oliveira durant cette saison ont visiblement laissé des traces…

MotoGP Aragon-1 J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP