C’est un incident de piste qui est cocasse puisqu’il implique deux frères directement et le frère d’une autre pilote indirectement. Il s’est produit lors de la Q2 du Grand Prix d’Aragon qui marque le dixième des quatorze rendez-vous de cette saison si étonnante. Il met aux prises les frères Espargaró, qui se sont accrochés, tandis qu’Alex Marquez était dans les parages. Quant la responsabilité de cette mêlée, elle semble incomber à Aleix Espargaró, décidément toujours dans les mauvais coups lors des séances qualificatives…

Chez les Espargaró, on s’est montré solidaire et très prompt à jeter la pierre à Johann Zarco lorsqu’il s’est retrouvé dans la tourmente du Grand Prix d’Autriche. Il s’agissait sans doute d’une dette familiale à solder datant de Brno. On s’est aussi énervé sur Miguel Oliveira du côté de Pol, qui a ensuite reçu la réponse du Portugais en conférence de presse. Mais sur cet incident en Aragon opposant les deux frères, étonnamment, aucun commentaire n’a fusé.

Pol Espargaró explique tout de même un peu les faits : « dans la deuxième partie de la Q2, je voulais faire un tour très rapide », a rapporté le cadet. « Tout s’est bien passé jusqu’à ce dernier virage des qualifications. Mon tableau de bord a annoncé un temps au tour m’indiquant que je pouvais finir dans le top cinq. Certainement sur la deuxième ligne ».

« Je ne veux pas parler de cet incident »

Et puis ? C’est le trou noir pour le pilote de la moto orange : « je suis désolé, mais je ne veux pas parler de cet incident. Je ne veux juger aucun autre pilote que moi. Si cela m’énerve, cela ne fait que perturber mon monde et ma concentration. Je ne veux pas avoir de problèmes avec ce que j’ai dit. Après les qualifications, nous verrons ce que font la Direction de Course ou les Commissaires FIM. Ensuite, vous obtiendrez la réponse à la question de savoir ce qui s’est réellement passé ».

Apparemment, le frère Aleix Espargaró était sur un tour lent, peut-être pour attendre qu’Alex Marquez se glisse devant lui. Mais ensuite, Marquez a freiné brusquement. Et cela a probablement conduit à un accrochage entre Aleix et son frère Pol, qui était sur un tour agressif de « time attack ». Après le choc, une partie du carénage pendait à l’avant gauche de la KTM. On remarquera que Pol Espargaró n’a pas cité le nom d’Alex Marquez. Et pour cause, c’est le frère du pilote avec qui il passera les deux prochaines années chez Repsol-Honda…

Aleix Espargaró s’élancera neuvième, Alex Marquez onzième et Pol Espargaró douzième, dimanche, pour le Grand Prix d’Aragon.

MotoGP Aragon-1 J2 : qualifications




Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP