Pour Aprilia, tout a plus changé en quelques semaines que lors des cinq dernières saisons de MotoGP accomplies jusque-là. La firme de Noale a en effet obtenu son premier podium dans la catégorie et son second dans la discipline majeure en Grand Prix, puisque McWilliams en avait récolté un à l’époque de la 500 deux temps. Mieux, un vainqueur du calibre de Maverick Viñales a rejoint la cause de la RS-GP et sera en lice dès ce Grand Prix d’Aragon qui pointe à l’horizon. De quoi encore transcender un Aleix Espargaró qui n’est toujours pas descendu de son nuage anglais…

Aleix Espargaró sent que c’est le moment d’Aprilia dans cette saison MotoGP et en vue de la manche d’Aragon il a bien l’intention de montrer que son podium à Silverstone n’avait rien d’un accident. L’Espagnol assure qu’il faudra maintenant s’habituer à voir l’Aprilia dans le groupe de tête. D’ailleurs pour le Motorland, il prévient : « nous devons à nouveau nous battre pour le podium, c’est sûr, mais c’est ce que je dis chaque semaine. Enfin maintenant, j’ai terminé sur le podium, donc en Aragon j’en veux plus. Je sens que nous sommes prêts à nous battre à nouveau pour le podium ».

Et si l’on regarde les statistiques de la RS-GP sur ce tracé, on ne peut que porter crédit aux dires de l’Espagnol : ce circuit a été l’un des sites où la RS-GP s’est montrée à son avantage, égalant le meilleur résultat de la moto avant Silverstone, à savoir une sixième place en 2017 et 2018, plus une septième en 2019… « Aragon est un circuit que j’aime bien », a-t-il confirmé. « Nous sommes dans une bonne forme maintenant. La moto fonctionne bien. Normalement, à Aragon, la moto est toujours compétitive. Nous avons un moteur neuf là-bas. Donc, nous verrons bien » se délecte Aleix qui calcule même déjà son coup… « De plus, il semble que ce ne soit pas le circuit préféré de Fabio Quartararo, donc la course sera un peu plus lente » ajoute-t-il en se souvenant qu’il a terminé à 4.1s du leader du championnat à Silverstone, ce qui équivaut à seulement 0.2s par tour.

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró : “comme je l’ai montré à Silverstone, la moto est sur la bonne voie

Après avoir décroché le premier podium MotoGP de l’Aprilia RS-GP, Aleix Espargaró cherchera donc à enchaîner deux podiums consécutifs en Aragon, où il sera rejoint par son nouveau coéquipier Maverick Viñales. Le vainqueur de neuf Grands Prix a en effet rejoint l’usine italienne après avoir quitté Yamaha à la mi-saison. « Si quelqu’un avait dit en début de saison qu’il finirait avec Yamaha pour se retrouver chez Aprilia, on aurait dit qu’il venait de faire dix pas en arrière. Mais l’Aprilia est une moto compétitive » dit le frère ainé de Pol. « Nous ne sommes pas encore au niveau de la Yamaha, mais nous sommes sur la bonne voie. Je pense que Maverick va prendre beaucoup de plaisir à piloter l’Aprilia. Il devra s’adapter parce que c’est une tout autre histoire que celle de Yamaha, mais comme je l’ai montré à Silverstone, la moto est sur la bonne voie ».

Une bonne voie tracée depuis 2017 par Aleix Espargaró qui tient à préciser ceci : « une chose est claire : je n’ai jamais essayé d’adapter la moto à moi-même. C’est certain. Pendant ces cinq années, j’ai toujours essayé de rendre la moto compétitive. Évidemment, j’ai dit aux ingénieurs ce que je voudrais parce que j’étais le pilote numéro un et celui qui devait développer la moto. Mais j’ai toujours essayé de m’adapter à la moto, en essayant toujours de mettre l’accent sur les très bons points de la moto et en essayant d’améliorer les points faibles. Cela a été mon travail pendant ces cinq années ».

« Depuis l’arrivée de Massimo Rivola, beaucoup de choses ont changé à Noale, la façon dont nous travaillons. Beaucoup de nouveaux ingénieurs sont arrivés. Il n’y a rien de gratuit dans ce sport. Vous devez mettre de l’argent. Il faut investir. C’est ce que nous avons fait ». L’Espagnol de 32 ans remine en énumérant les progrès accomplis : « la RS-GP21 est meilleure en termes de stabilité, et cela est également dû à l’appui. On a aussi changé la géométrie, un peu l’équilibre, en changeant la position du moteur. Beaucoup de choses se sont passées au cours des deux dernières années. Maintenant, nous voyons les résultats ».

Aleix Espargaró



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini