Cal Crutchlow a fini sa période de pilote titulaire intérimaire chez Yamaha en Aragon et, au bilan, s’il a sans doute apporté des informations à Yamaha sur sa M1, il n’aura pas rapporté le moindre point à son employeur. Sur le Motorland, l’Anglais s’est tout de même montré à son avantage lors des séances d’essais libres tout en réalisant une qualification convenable. Mais en course, il n’aura pas fait mieux qu’un seizième rang, ce qui est néanmoins un de mieux que ses trois dernières dix-septième place. Il faut dire aussi qu’il a vécu un départ agité…

C’est avec l’enthousiasme du désigné d’office que Cal Crutchlow a fait les quatre derniers Grands Prix pour une usine Yamaha qui s’est retrouvée sans effectif suffisant en termes de pilotes après la blessure de Morbidelli et la rupture avec Viñales. Le pilote test a donc fait la passerelle jusqu’à Misano, qui sera la prochaine étape du calendrier, et qui va permettre de voir les retours de Morbidelli, mais avec une combinaison officielle inédite, et de Dovizioso comme équipier de Valentino Rossi qui accomplit ses dernières prestations avant d’aller profiter d’une retraite méritée.

Une période de transition que le directeur de l’équipe, Massimo Meregalli résume ainsi : « heureusement, nous pouvons revenir à la normale la semaine prochaine à Misano, où nous sommes normalement compétitifs. Nous voulons faire un retour en force là-bas ». Le « heureusement » trahit un soulagement de voir Crutchlow renvoyé à sa mission de testeur. Un sentiment sans aucun doute partagé par l’intéressé, qui n’a jamais caché, au cours de ce retour imposé par les circonstances, qu’il avait tourné la page de sa période de compétiteur et qu’il goûtait avant tout à la douceur de son foyer.

Mais comment s’est passé cette dernière pige en Aragon ? A écouter Crutchlow, la course a été pour le moins mouvementée… Tout a commencé par une rencontre avec Alex Marquez dans le premier tour : « ma machine a été endommagée après cela », a expliqué Crutchlow. « J’ai pris un très bon départ et le rythme pour finir dans le top 10. Cependant, je suis sorti de la piste et je suis entré en contact en revenant. C’est pourquoi je suis retombé à la 20e place ».

Cal Crutchlow

Cal Crutchlow : « j’ai apprécié la course et c’est le principal »

Ce n’était pas la seule rencontre avec un rival. Plus tard, Crutchlow a buté sur Luca Marini. « A cause de ce duel, j’ai perdu deux secondes sur le groupe devant moi. Dans l’ensemble, nous avons eu du mal, même si le rythme était bon. Dans l’ensemble, c’était une bonne base, car dans deux semaines, je testerai à nouveau pour Yamaha ici à MotorLand Aragón » précise l’Anglais qui évalue ainsi sa prestation : « j’ai apprécié la course et c’est le principal. Le but était de rassembler des informations pour Yamaha et c’est ce que j’ai fait ».

Meregalli conclut : « il n’a pas pris le départ de la course qu’il souhaitait. Il y a eu des contacts avec d’autres pilotes et il a également perdu du temps à se battre avec Marini, mais dans l’ensemble, il se débrouillait bien. Il est entré dans un rythme solide et était vraiment proche d’obtenir un point de championnat ». Vivement Misano pour le début d’un nouveau cycle chez Yamaha

Cal Crutchlow

MotoGP Aragon J3 : classement

Aragon

Crédit classement motogp.com

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP