La chute a été violente et elle aurait pu avoir de graves conséquences sur un Marc Marquez convalescent. Mais elle est aussi sujet à débats chez Honda car le pilote n’y est pour rien. C’est l’électronique qui l’a catapulté dans les airs. Et l’octuple Champion du Monde le signale sans fard…

Marc Marquez a tenu à le signaler : s’il s‘est retrouvé éjecté de sa Honda, ce n’est pas de son fait. Il le dit carrément : cette situation est due à une erreur dans l’électronique de la moto. On comprend dès lors que le désarroi dans le box Repsol n’était pas exactement alimenté par l’inquiétude sur l’état de santé de l’octuple Champion du Monde, dernier vainqueur de Grand Prix en date. Mais sur le bilan technique.

Marc Marquez fait un parallèle avec sa chute à Jerez en 2020

Touché aux bras et aux genoux, mais indemne, Marc Marquez lâche : « seuls les pilotes Honda tombent en faisant des highsides et c’est pourquoi je presse les ingénieurs. C’est très similaire à l’accident de 2020 à Jerez », a souligné le pilote phare de Honda à propos du schéma qu’il voit dans ces accidents.

« Nous devons comprendre l’électronique pour éviter ces chutes.  Si vous faites ce que vous avez fait le tour précédent mais avec moins d’angle, il y a quelque chose qui ne va pas et nous devons comprendre », a- t-il déclaré. « Je ne m’attendais pas à tomber car dans cette courbe. Je n’ai pas coupé les gaz pour voir si le TC allait entrer et récupérer la moto » précise Marc Marquez qui donc vu….

Marc Marquez

MotoGP Assen J1 : classement combiné

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team