Hervé Poncharal, en faisant son baluchon pour prendre l’avion en direction des Etats-Unis, rappelle que, pour le MotoGP, ce Grand Prix à Austin sera le premier en outre-mer dans ce monde d’après. Ce sera aussi le dernier de l’année. Tout un symbole, qui montre, notamment, que réaliser aujourd’hui ce type d’expédition pour un championnat du monde relève tout simplement de l’exploit qu’il faut l’apprécier à sa juste valeur. Et c’est ce que fait le patron français.

Partir aux Etats-Unis en pleine pandémie pour y vivre une manche d’un championnat du monde avec tout son paddock, voilà le tour de force réalisé par Dorna pour son monde des Grands Prix. L’événement aura lieux au Texas, pour des retrouvailles avec le tracé d’Austin que l’on dit à la fois dégradé et en partie refait, dans un environnement général où la crise sanitaire a repris de la vigueur. Ce sera donc un défi ! Mais l’enthousiasme d’Hervé Poncharal reste vivace malgré l’adversité…

« La prochaine épreuve pour l’équipe Tech3 KTM Factory Racing est le Texas. Un endroit, je crois que tout le paddock aime beaucoup et un endroit où nous n’avons pas été depuis un bon moment, car je pense que la dernière fois était au printemps 2019 » commente le tricolore. « C’est génial de pouvoir avoir une course en dehors de l’Europe. Nous savons combien il est difficile pour le promoteur de la réaliser et nous sommes très heureux et fiers d’avoir une course aux États-Unis, ce qui signifie beaucoup pour nous tous ».

Hervé Poncharal

Hervé Poncharal : “ce sera bizarre et amusant d’être dans un paddock étranger

Hervé Poncharal explique aussi les enjeux : « nous savons combien le marché américain est important pour les constructeurs de motos et les sponsors, c’est donc une excellente nouvelle ». Sportivement parlant, cette édition MotoGP à Austin est comme un saut dans l’inconnue : « il est très difficile de prédire quoi que ce soit concernant notre performance là-bas, car nous n’avons pas été à COTA depuis un certain temps. Notre machine, la KTM RC16, s’est tellement améliorée depuis. Cela va être très intéressant car nous avons l’impression d’arriver sur un tout nouveau circuit ».

Il termine : « je crois que nos deux pilotes aiment beaucoup le tracé et après le test de Misano, qui a été très fructueux, je pense que nous pouvons partir du bon pied lors de la FP1 de vendredi matin. Ce sera bizarre et amusant d’être dans un paddock étranger et nous sommes impatients de commencer le week-end de course là-bas ! ».

Hervé Poncharal

 



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci, Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3