Après un premier round compliqué à domicile tant sur la piste que dans les coulisses, KTM avait besoin de se refaire une santé au second qui était placé sous le sceau de l’Autriche et non de la Styrie. Mais toujours sur le Red Bull Ring. Tout le staff et les huiles de Mattighofen s’étaient déplacés, mettant ainsi une certaine pression sur le rendez-vous. Et la félicité est arrivée avec une averse de dernière minute qui a bouleversé la course à moins de cinq tours du but. L’épilogue a été digne du haut rang des dignitaires présents qui peuvent se dire qu’ils n’ont pas fait le déplacement pour rien.

Il y avait du beau monde dans le stand KTM lors de ce Grand Prix d’Autriche. Jugez-en : le directeur des sports Pit Beirer, le patron de l’entreprise Stefan Pierer et le membre du conseil d’administration Hubert Trunkenpolz (le T de KTM vient de son nom de famille), étaient des spectateurs attentifs dont la concentration a décuplé lorsque l’averse est survenue et qu’ils ont vu leur pilote Brad Binder rester obstinément sur la piste avec des pneus slick…

D’ailleurs, parlons du Sud-Africain : il n’avait pas réalisé de podium dans la catégorie MotoGP depuis sa première victoire dans la catégorie à Brno le 8 août 2020. Mais il a toujours un solide palmarès : il est monté deux fois sur le podium en un an, et à chaque fois en tant que vainqueur… De plus, il est passé de la huitième à la sixième place au championnat du monde.  Et cela seulement quatre jours après son 26e anniversaire le 11 août.

Stefan Pierer, originaire de Styrie, a apprécié le triomphe surprenant de Brad Binder dans cette course sur ses terres qui ont réuni 12 000 fans dans les tribunes dédiées à la marque. A ce propos, un total de 86 376 billets a été vendu à Spielberg dimanche, et les fans ont eu droit à un spectacle sans précédent dans le dernier tiers de l’épreuve avec, donc l’épilogue heureux pour le trigramme autrichien. Le constructeur, qui est entrée dans la catégorie reine en 2017, a maintenant remporté sa cinquième victoire en MotoGP.  Trois avec Oliveira, deux avec Binder.

Brad Binder célèbre sa 2e victoire en MotoGP

Pierer patron de KTM : “rester dehors avec des slicks sous une pluie battante, il faut être extrêmement courageux en tant que pilote”

« J’espérais un podium de Brad Binder, mais personne ne s’attendait à ce qu’il gagne avec autant de confiance dans ces circonstances difficiles. Pour réussir une telle manœuvre qui est de rester dehors avec des slicks sous une pluie battante, il faut être extrêmement courageux en tant que pilote », a soufflé Stefan Pierer, visiblement ému, sur Speedweek.

Dans le premier tour vraiment mouillé, Binder a roulé exactement 5 secondes plus vite qu’Aleix Espargaró, qui avait également des pneus slicks et était deuxième derrière lui après 25 des 28 tours. « Vivre la cinquième victoire de KTM en MotoGP aussi personnellement, chez soi en plus, c’est unique », a déclaré Pierer, patron de l’entreprise.

Dans le dernier tour, Iker Lecuona occupait même la troisième place, le pilote Tech3 KTM franchissait ensuite la ligne d’arrivée en sixième position. « Les places 1 et 3 auraient été encore plus agréables », soupire Stefan Pierer. « Mais le résultat est quand même génial ! ».

Binder a gagné avec 9,9 secondes d’avance. Mais parce qu’il a ignoré les “limites de piste” dans la dernière courbe, il a reçu une pénalité de 3 secondes. Sinon, il aurait terminé 12,9 secondes avant Bagnaia.

MotoGP Autriche J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP