Cela fait déjà un petit moment que la rumeur circule, et elle s’est accélérée lorsque les couleurs Leopard sont sorties du bois pour tâter le terrain. De quoi s’agit-il ? De la reprise à son compte par la structure VR46 de l’aventure Avintia en MotoGP. Valentino Rossi, qui ne peut être étranger à l’opération, avait tenté de calmer les bruits de couloir en reportant à 2022 une telle perspective. Mais au Mans, dans le cadre du Grand Prix de France, les deux représentants des deux entités que sont Ruben Xaus et Pablo Nieto ont confirmé que des négociations avaient bien lieu. Et qu’elles allaient au-delà de l’arrivée de Luca Marini en MotoGP…

Enea Bastianini a bien fait de signer un contrat de Ducati pour assurer sa montée en MotoGP par le biais du team Avintia. Car s’il avait passé un accord avec l’équipe espagnole, il aurait de quoi se faire du mouron. En effet, les échanges dans le paddock entre Ruben Xaus, représentant de Raul Romero, et Pablo Nieto, qui parle pour Valentino Rossi, indiquent que le passage de témoin avec le team VR46 ne relève plus de la vue d’esprit, mais bel et bien de discussions en cours.

Sur MotoGP.com, Ruben Xaus a ainsi avoué : « cela fait trois mois que la rumeur court. Maintenant que l’équipe est montée sur le podium, nous avons vu qu’il est difficile de renouveler ces places car nous n’avons pas un gros budget, il est donc peut-être temps de se séparer et de donner les clés à quelqu’un d’autre ».

L’ancien pilote Ducati WSBK précise : « Raul Romero voit qu’il a une bonne vie en Andorre, donc nous avons proposé la situation aux organisateurs, aux investisseurs et il semble que l’approche de quelqu’un d’autre est là et que la possibilité est sur la table. Maintenant, nous devons juste vérifier qui et comment ».

On ne se cache pratiquement plus

A cette question, Pablo Nieto répond comme un écho : « il y a de nombreuses chances que Marini rejoigne le MotoGP à la fin de la saison. Il semble que nous soyons sur la bonne voie. Les conversations que nous avons sont assez avancées. C’est tout ce dont nous parlons en ce moment et je ne peux rien dire sur la forme, car ce sont des choses qui sont sur la table. Pour notre part, tout est prêt et ce qui est clair pour le moment, c’est que l’équipe restera détenue à 99% par Raul Romero ».

Avintia est sur la grille de départ du MotoGP depuis 20212 et elle est la dernière des équipes purement privées. C’est donc un pan de l’histoire de ce sport qui prendrait fin. Par ailleurs, avec ses billes dans une team MotoGP, puis avec Marini, Morbidelli et Bagnaia dans la catégorie, comme lui-même, Valentino Rossi serait à toutes les strates de la catégorie. Ceci aurait un coût cependant : la fin du team engagé en Moto3.

Enfin, les Ducati seraient gardées. Cependant, le constructeur ne fait aucun commentaire sur le sujet qui sera exposé en 2022, échéance du présent accord entre le constructeur et Avintia. Et on sait que Suzuki cherche son équipe satellite, avec la vieille connaissance des hommes de Tavullia Davide Brivio à la manœuvre.



Tous les articles sur les Pilotes : Luca Marini, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing, SKY Racing Team VR46