Malgré le déconfinement général, le paddock MotoGP reste toujours interdit aux journalistes, et c’est tout à fait normal. Mais, comme à son habitude, cela ne l’empêche évidemment pas de bruisser de rumeurs, dont certaines nous reviennent aux oreilles…

Nous en occultons la plupart, soit pour clause de confidentialité, soit faute d’éléments nous permettant de penser qu’il s’agit d’autre chose que de rumeurs, mais il arrive aussi que plusieurs éléments diffus se recoupent et, à ce moment là, nous vous en faisons part.

C’est le cas aujourd’hui avec le team Leopard Racing.

Cela fait des années qu’on entend de temps à autre que la structure de Flavio Becca espère faire son arrivée dans la catégorie reine du MotoGP.

Cela a commencé en 2015 lorsque l’équipe Forward Yamaha MotoGP a commencé à battre de l’aile suite aux problèmes rencontrés par son patron. Mais cette équipe s’est simplement recentrée sur le Moto2 en 2016, et elle n’a pas été remplacée, la volonté étant alors alors de se passer des petites équipes « exotiques » et de recentrer le MotoGP sur un nombre limité d’équipes professionnelles, idéalement six constructeurs alignant chacun quatre motos.

À l’époque, Miodrag Kotur, Team Principal de Leopard Racing et longtemps le bras droit de Jean Todt chez Ferrai, expliquait sur Speedweek : « Une première étape pourrait être d’entrer dans la catégorie reine en tant que sponsor. Nous devons être très, très prudents, rien qu’en pensant à une telle action qui serait très ambitieuse et très exigeante. Il faudrait examiner attentivement notre potentiel. Et comme je l’ai déjà dit, nous ne voulons pas être présomptueux. »

La rumeur de l’arrivée de Leopard Racing en MotoGP est ensuite revenue quand Suzuki Ecstar a évoqué la possibilité d’avoir un team B. Mais là encore, l’affaire ne s’est pas faite, déjà simplement parce que si Davide Brivio remue ciel et terre depuis des années pour avoir son équipe satellite, les dirigeants de Hamamatsu ne semblent pas le moins du monde pressés…

On le sait, les places en MotoGP sont dorénavant extrêmement limitées et, pour y faire son arrivée, il n’y a désormais plus d’autres solutions que de prendre la place de quelqu’un, généralement après un accord à l’amiable entre les différentes parties, comme ce fut le cas entre Aspar et Petronas SRT en vue de la saison 2019.

Mais même si cela est difficile, Leopard Racing ne semblerait pas avoir oublié son intérêt pour la catégorie reine des Grands Prix…

Aujourd’hui, et c’est un scoop, la rumeur fait son retour, depuis l’Espagne et l’Italie. Cette fois, plus de team B Suzuki, mais une approche similaire à celle envisagée en 2015 : Reprendre si possible la place d’une structure existante. Dans quelle proportion ? 100%, 50% ? Honnêtement, nous n’en savons rien.

Mais alors, quelle équipe ?

Pour trouver la réponse, il faut relier une autre rumeur (certes démentie par l’intéressé), la retraite de Tito Rabat, à une annonce semi-officielle, l’arrivée de Enea Bastianini, ancien pilote Leopard Racing, dans le giron Ducati MotoGP.

Tout cela concerne donc l’équipe appelée Avintia Racing. Pour le moment…
Car la rumeur évoque bien des Ducati turquoises dès 2021 !

Ce ne sont évidemment pas les seuls éléments sur lesquels repose cette rumeur, mais si vous souhaitez consulter nos précédents épisodes de « Radio Paddock », c’est ici, et, même si la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain, on ne peut pas dire qu’ils ont été démentis par l’actualité…

06/08/2017 Enea Bastianini lors de sa signature avec Leopard Racing.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini, Esteve Rabat