En s’élançant depuis la deuxième ligne du Grand Prix de Catalogne, Johann Zarco pouvait raisonnablement viser une place dans le top cinq à l’arrivée.

Hélas, sa course s’est arrêtée au deuxième virage, la faute à « pas de chance ».

Au moment où les feux rouges se sont éteints, le temps de réaction du pilote français a été dans la norme, à l’image de Maverick Viñales, mais rapidement, son accélération a été moins bonne que celles de Pol Espargaró et Joan Mir qui s’élançaient depuis la troisième ligne, et surtout que celle d’Álex Rins qui s’élançait depuis la cinquième !

Au freinage du bout de la ligne droite, le pilote Esponsorama s’est ensuite incliné devant Danilo Petrucci.

Parti 6e, il franchissait donc le premier virage collé à la roue de « Pétrux », en 9e position, puisque Maverick Viñales, qualifié juste devant lui, avait déjà rétrogradé à la 17e place !

Dans le gauche suivant, Danilo Petrucci perdait l’adhérence de son pneu avant mais réussissait à se rétablir. Cette manœuvre inattendue entraînait une réaction en chaîne de Johann Zarco qui, par réflexe, attrapait son levier de frein alors qu’il était sur l’angle, et perdait à son tour l’adhérence de son train avant, cette fois sans possibilité de sauvetage.

Andrea Dovizioso était la deuxième victime involontaire de cet incident en cascade, projeté au sol par la Ducati GP 19 du Français.

Exceptionnellement, Johann Zarco a annulé son débriefing par visioconférence. Vous n’aurez donc pas aujourd’hui tous les détails propres à ce genre d’exercice, mais seulement les propos diffusés dans son communiqué de presse et ceux reportés par Canal+.

Johann Zarco : « Je suis triste après la course d’aujourd’hui parce que je pensais que je pourrais faire une bonne course. Le départ n’a pas été mauvais, avec un bon premier freinage. Mais Danilo a fait un super freinage au premier virage. Il a vraiment osé et c’est passé parce qu’il a très très bien freiné. Mais dans le changement de direction, Petrucci s’est fait une frayeur. Quand il a changé d’angle, vu les températures très fraîches, c’était très limite à gauche. Il a failli tomber et, par réflexe, j’ai touché le frein. Et dès que j’ai touché le frein, ça a glissé et j’ai chuté. Malheureusement, il y avait aussi Dovi à côté de moi qui n’a pas pu m’éviter. Donc deux Ducati par terre, et surtout celle de Dovizioso qui joue le championnat. C’est donc vraiment dommage. Après réflexion, je pense même que si je ne freinais pas, je serais rentré dans Danilo. Et là, on pouvait chuter aussi, donc on ne pouvait “presque” rien faire. Ça fait mal, car c’était un bon week-end, assez solide, et vu le rythme de course, il y avait de bonnes choses espérer, car ça roulait sur un petit 40 sur les 10 premiers tours, et ensuite le rythme s’est énormément ralenti. Il y avait peut-être quelque chose à jouer. Maintenant, il faut penser au Mans. »

Classement du Grand Prix de Catalogne MotoGP à Barcelone :

Crédit photo et classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing