Brad Binder est le pilote qui est entré de son vivant dans la grande histoire de la marque KTM. Pour toujours, le Sud-Africain sera celui qui aura apporté le premier succès en Grand Prix au constructeur autrichien dans la catégorie majeure qu’est le MotoGP. La première consécration d’une aventure commencée il y a quatre ans. Première ? En effet. La suivante est carrément le titre mondial et à écouter celui qui entamera seulement sa seconde saison dans la discipline, elle pourrait arriver assez vite …

C’est avec de grandes ambitions, par ailleurs légitimées par une dernière saison plus qu‘encourageante, que KTM a présenté ses troupes en vue d’une campagne 2021 où elle tiendra à rassurer sur le fait que 2020 n’était pas un accident. La marque a donné ses couleurs au partenaire Tech3 qui, du coup, fait plus officiel que son écurie d’usine encore soutenue par la boisson qui donne des ailes. Mais c’est là que réside a priori les meilleures chances des hommes de Mattighofen. Avec notamment une paire de pilotes venue de sa filière et concentrant à eux deux les trois succès marqués au palmarès de la RC16.

Cette année, en effet, Brad Binder retrouve un vieux compagnon de route avec lequel il a partagé l’espace du box en Moto3 et en Moto2. Il s’agit de Miguel Oliveira, né, comme lui, en 1995. « Miguel et moi avons été coéquipiers pendant plusieurs années et nous nous entendions bien » se réjouit l’ancien Champion du Monde Moto3. « C’était génial d’avoir ce gars dans le box à côté de moi. Je pense que ce sera assez similaire cette saison. Il a toujours été un bon compétiteur, il est toujours super rapide. Je crois que nous allons vraiment nous pousser l’un l’autre et je suis convaincu que nous pouvons tous les deux faire du très bon travail ».

Brad Binder poursuit en parlant de lui-même : « j’entame ma deuxième saison et je veux faire beaucoup mieux que l’an dernier. En même temps, nous devons vraiment faire les choses une étape à la fois, un week-end à la fois. Si je fais de mon mieux, je suis sûr que je peux obtenir des résultats solides ».

2020 a été sa première expérience ce en MotoGP, marquée par un succès dès le troisième Grand Prix à Brno. Mais il y a eu aussi des moments moins agréables. Brad Binder s’est donc penché sur son parcours pour mieux en déceler les marges de progression pour l’avenir : « le principal pour moi durant cette intersaison était d’essayer de comprendre ce que j’ai appris la saison dernière et où étaient mes faiblesses. D’autant qu’en 2020, avec toutes ces courses consécutives, vous n’avez jamais vraiment eu le temps de vous asseoir et de comprendre exactement ce qui se passait. Je l’ai depuis quelques mois maintenant et je sais ce qu’il me faut pour m’améliorer. Ce serait génial si je pouvais m’asseoir un peu plus sur la moto et faire beaucoup moins d’erreurs, c’est clair ».

Brad Binder : « nous allons tester et essayer beaucoup de choses au Qatar »

Il précise : « j’ai besoin d’un peu plus de confiance, je ne peux pas trop m’inquiéter et je crois juste que le travail que je peux faire est suffisant pour avoir une bonne saison et apporter des améliorations ». Justement, comment voit-il cette saisonn2021 ? « Je ne sais pas encore exactement quelles mises à jour nous aurons sur la moto, pour être honnête. Je sais que nous allons tester et essayer beaucoup de choses au Qatar. Mais pour autant que je sache, la base est à peu près la même que l’an dernier ».

« Dans l’ensemble, je pense que nous avons définitivement un petit avantage car nous pouvons encore jouer un peu » précise-t-il en rappelant ainsi les derniers aménagements du règlement dont KTM a pu profiter. « Je sais que les gars de l’usine ont travaillé d’arrache-pied, comme ils le font toujours. Je suis sûr que notre package est un peu plus solide que l’an dernier. Nous avons fait un si grand pas l’an dernier que chaque petite amélioration peut aller très loin ».

En fin de saisons dernière, le grand patron de la marque Stefan Pierer avait parlé de conquête du titre en 2021. Qu’en pense Brad Binder ? KTM peut-il déjà viser si haut ? « Je pense que oui » lâche carrément le Sud-Africain. « Nous avons un package extrêmement compétitif. La saison dernière, nous avons montré à quel point nous étions solides et je pense que nous nous améliorerons encore cette saison. Alors oui, je pense que nous avons vraiment ce qu’il faut pour se battre pour le titre mondial. Et j’ai vraiment hâte de commencer la saison, mais nous allons tout faire étape par étape, course après course » termine le frère aîné d’un Darryn qui évolue en Moto3.

Brad Binder voit loin ...

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP