Que s’est-il passé entre Bradley Smith et Aprilia ? Officiellement, l’Anglais est toujours dans les murs de Noale, mais alors qu’il accomplissait la saison sur la RS-GP en lieu et place d’un Andrea Iannone alors en attente d’un verdict, il a soudainement été remplacé par le pilote d’essai Lorenzo Savadori. Puis Iannone a été lourdement condamné, ouvrant le poste de la seconde moto aux côtés d’Aleix Espargaró. Avec un Crutchlow quittant la scène, avoir un passeport britannique est devenu un avantage. Et pourtant, Bradley Smith n’est jamais cité pour retrouver sa place de titulaire. Pire, on lui préférerait un Chaz Davies plus âgé et venant du WSBK…

C’est donc à croire que Bradley Smith a été mis définitivement au placard chez Aprilia. Comme une disgrâce survenue après quelques phrases relatant la déception sur un projet critiqué sous certains aspects… Mais l’Anglais de 29 ans n’adoube pas cette conjonction. Sur Speedweek au micro de Simon Patterson, il donne sa version des faits : « c’est plus confus que vous ne le pensez », commence-t-il. « Ils pensaient chez Aprilia qu’ils avaient créé une base. Mais ce n’était pas le cas. Ou du moins, je ne sais pas de quelle base il s’agît ».

Il développe : « je n’ai jamais eu deux motos identiques. J’ai toujours eu quelque chose de différent. Soit de nouveaux châssis, soit des configurations de moteur. Ce que tout le monde voit de l’extérieur, c’est ce qui se passe à l’intérieur. Tout va de pair ». Une franchise intéressante, mais il n’est pas certain qu’elle soit appréciée à Noale, surtout avec cette conclusion : « pour le moment, ils n’ont pas couvert leurs chantiers de construction, donc ils rament un peu… ».

Sur ce, il arrive sur le cas Savadori : « je n’ai pas été viré. On m’a juste dit que, pour le bien de l’entreprise, il valait mieux mettre Savadori sur la moto pour qu’il puisse acquérir de l’expérience et améliorer son niveau de pilote. Ce n’était pas bon pour moi, mais en tant que PDG d’Aprilia, je pouvais comprendre pourquoi cela avait du sens : ils voulaient voir s’il pouvait faire le travail en tant que seul pilote d’essai parce qu’il avait un contrat pour 2021 ».

Un contrat que Bradley Smith n’a pas : « lorsqu’ils ont pris la décision, Aprilia a probablement cru qu’il n’avait pas vraiment besoin de moi pour 2021. Maintenant, avec la nouvelle situation, je sens qu’à chaque semaine et que chaque jour on a besoin de moi. Comment cela devrait être n’est pas encore clair. On doit discuter. Je peux leur apporter beaucoup de contribution avec mon expérience et mes connaissances de 13 ans. Ma préférence serait d’être un pilote régulier. Ce serait bien si quelqu’un pouvait reprendre mon travail de testeur alors que je roule en course ».

Petrucci comme modèle

Une perspective qui est pour le moment surréaliste puisque de tous les noms cités par la rumeur pour une arrivée sur la seconde Aprilia, Bradley Smith n’est jamais envisagé, alors qu’il est dans les murs ! Mais pour se donner du courage, l’Anglais se donne une référence : « j’utilise Petrucci comme exemple : quand il est arrivé chez Ducati, il n’était pas nécessairement considéré comme l’homme idéal au début. Mais cela a évolué année après année. Il n’y a pas de succès du jour au lendemain dans ce sport. Cela a également pris plus de temps pour Pol chez KTM. Je sais également dans quelle direction il faut aller en 2021. Ce serait donc bien de faire partie du projet aussi », a affirmé Smith.

Il termine ainsi sa démonstration : « il reste encore beaucoup à faire chez Aprilia. La moto n’est toujours pas une moto du top 10. Comme le disait Rivola, chaque homme compte. Nous avons déjà les gens dans le box. Mais il faut aussi du temps pour comprendre les choses. Ce n’est pas une moto sur laquelle vous pouvez être rapide tout de suite. Cela a également pris du temps pour Andrea en 2019 ».

Le cas de Smith sera-t-il réévalué à Noale. A écouter la dernière intervention du PDG d’Aprilia Racing Massimo Rivola, les chances semblent minces : « nous envisageons un certain nombre de pilotes plus rapides. Je pense au Moto2 et aussi au championnat du monde Superbike ». Ce qui veut dire Bezzecchi, Di Giannantonio ou Chaz Davies



Tous les articles sur les Pilotes : Bradley Smith

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini