Chez Avintia, on n’a jamais été à pareille fête depuis 20 ans de compétition en Grand Prix. Alors voir ses couleurs et son pilote en pole position d’un Grand Prix de la catégorie reine, ça fait sortir des gonds et perdre un peu de discernement. D’autant plus avec un Ruben Xaux aux commandes, un ancien pilote qui a le sang chaud. Cependant, quatre de joie en voyant un adversaire menaçant son pilote pour le gain de la position de pointe, ça passe mal… Et ça vaut des excuses, qui viennent d’être faites.

On comprend que l’on soit content de son Johann Zarco dans un team Avintia qui se retrouve ce dimanche en République tchèque en tête de la grille de départ mise en place sur le tracé de Brno. Mais de là à sauter de joie en constatant un Fabio Quartararo chuter dans l’avant dernier virage d’un tour rapide qui pouvait bouter la Ducati GP19 du sommet de la hiérarchie, c’est sans doute en faire un peu trop…

« Vive la France ! »

Une célébration qui, avec le recul vaut des excuses. Et l’équipe Avintia les présente : “l’équipe Esponsorama Racing tient à s’excuser pour l’impression qu’elle a pu faire à travers les images télévisées célébrant la chute de Fabio Quartararo“, peut-on lire dans une déclaration de l’équipe.

L’équipe a exprimé sa grande joie de voir à quel point elle était proche d’obtenir sa première pole position depuis ses débuts en MotoGP en 20 ans.

“Nous tenons à nouveau à nous excuser auprès de Fabio Quartararo et de Yamaha Petronas. Vive la France !“. D’autant plus que Johann Zarco est leur leader !




Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing