Cal Crutchlow n’est pas en mesure de faire oublier Marc Marquez dans le clan Honda. Physiquement encore diminué après sa violente chute lors que warm-up du Grand Prix d’Espagne qui lui a rectifié un scaphoïde, le pilote LCR ne formulait pourtant pas cette excuse pour expliquer sa pâle prestation à Brno. En revanche, il n’oublie pas sa RC213V et son défaut récurrent que voici…

Cal Crutchlow n’a terminé qu’au treizième rang un Grand Prix de la République tchèque au cours duquel il a vu son équipier Nakagami se classer huitième. Depuis que Marc Marquez a été sorti des rangs, c’est le Japonais qui se montre le plus dégourdi sur la Honda, et non l’Anglais. Ce dernier explique ainsi cette déconvenue : « mon départ était tout simplement mauvais, je n’étais que 19e et ensuite j’ai essayé de rattraper le retard dans les virages 1 et 4 », se souvient le pilote de 34 ans, qui est parti de la douzième place sur la grille.

« Ensuite, j’ai très bien piloté. J’étais tout au fond du peloton. J’ai dû essayer de remonter » Puis il lâche : « mais c’est la même vieille histoire avec la Honda. Nous ne pouvons pas rouler en groupe. Dès que j’ai quelqu’un devant moi, je ne peux plus prendre mes lignes. Je l’ai vu avec Taka, il avait exactement le même problème quand il avait du monde devant lui. Quand il s’est retrouvé à la tête du groupe, il pouvait appliquer à nouveau une pression. Ce fut une course difficile ».

Les avant-bras toujours sous surveillance

Cal Crutchlow admet également : « j’avais un peu de crampes aux avant-bras, mais ce n’était pas aussi grave qu’à Jerez. J’étais dans un groupe de pilotes très forts qui, comme nous, ont eu des problèmes cette fois. Je suis cependant déçu. Si le départ avait fonctionné et que je m’étais retrouvé cinquième dans le premier tour, j’aurais peut-être pu continuer. Mais c’est juste difficile de gérer une telle situation sur cette moto ».

Le Britannique de Coventry avait 18 secondes de retard sur le gagnant sensationnel sur KTM Brad Binder. Honda lui a déjà signifié qu’il se passerait de ses services en 2021. Il sera replacé par Alex Marquez qui a tout sauf briller durant ce même week-end tchèque, se faisant même dominé par son équipier Stefan Bradl, pilote tests mobilisé au dernier moment et sans entraînement véritable.

MotoGP Brno J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda