En pointant quatrième à seulement 81 millièmes du meilleur chrono du vendredi à Brno, Johann Zarco a épaté au guidon de sa Ducati GP19. Il est, et de loin, le meilleur pilote de la marque italienne, semblant se jouer à la fois des conditions de piste dénoncées par tous les protagonistes, et des pneus Michelin qui donnent des maux de tête aux pensionnaires officiels vêtus de rouge. Le Français a expliqué son cheminement qui l’a amené à ce résultat probant. Mais il a aussi ajouté quelque chose qui fait peut-être justement la différence…

Johann Zarco a effectué un vendredi à Brno studieux qui l’a amené à avoir une très bonne note au moment de rendre sa copie. Quatrième chrono avec une Ducati GP19, le Français a parfait un tableau tricolore puisque, dans les quatre premiers du classement, on trouvait un leader Fabio Quartararo, puis un troisième roulant pour les compatriotes de Tech3, et, donc le double Champion du Monde de Moto2.

Son expertise des pneus, sa progression réfléchie et méthodique lui ont permis d’en arriver là. Certes. Mais pas seulement. Il y a aussi son entraînement acharné sur une Panigale V4S… Et une inspiration qui lui a fait changer son style de pilotage.

Un nouveau style de pilotage

Il explique ainsi : « j’ai eu une bonne séance d’entraînement avec ma Panigale V4S sur le circuit d’Alès après le Grand Prix de Jerez. Je me suis entraîné à faire glisser la roue arrière rapidement lorsque je freine. Jusqu’à présent, j’ai toujours renoncé à glisser pour pouvoir mieux tourner. Mais Marc Marquez est le maître de cette chose et avec la Ducati ce style de pilotage est très efficace ». Le Français se remet donc en question, et de belle façon, avec un résultat encourageant. Nul doute que Ducati observe cette progression avec attention…



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing