Cal Crutchlow est le dernier de la chaîne touchée par l’onde de choc de la rumeur qui n’en est plus vraiment une de l’arrivée de Pol Espargaró chez Repsol Honda. Une installation qui va pousser Alex Marquez vers l’équipe satellite LCR qui gardera Takaaki Nakagami. L’Anglais n’est donc plus dans le giron HRC, et, pour la première fois, il s’est clairement expliqué sur cette situation. Il parle même de la suite avec Aprilia, en comptant sur le patron de Dorna Carmelo Ezpeleta…

Les choses sont en place, et il n’y a plus qu’à les officialiser. Ce qui ne saurait tarder. En choisissant le défi Marc Marquez chez lui, Pol Espargaró aura fait un heureux en la personne de Danilo Petrucci qui a trouvé refuge chez KTM après être sorti de Ducati, un déçu avec Alex Marquez, obligé de déménager sans avoir pu prouver sa valeur en course, et un laissé pour compte avec Cal Crutchlow.

L’Anglais a passé quatre ans avec Lucio Cecchinello, il a remporté trois victoires et des podiums sur une Honda qu’il aidait à développer durant cette période. Qui se termine donc : « le temps que j’ai passé chez Honda a été formidable et nous avons accompli beaucoup de choses ensemble, mais toutes les bonnes choses doivent avoir une fin à un moment donné“, a déclaré Crutchlow sur à bikesportnews.com.

« Développer l’Aprilia avec Aleix pourrait être amusant »

J’ai eu 19 podiums avec Lucio et son équipe, mais il a maintenant d’autres choses à faire. Si un accord n’est pas conclu avec Taka, alors je pourrais rester, mais je pense que les chances sont minces. Honnêtement, je ne me sens pas mal pour ça. Je veux que ce que je fais soit amusant parce que ce n’est pas une question d’argent et développer la RS-GP avec Aleix Espargaró pourrait être très amusant ».

Cal Crutchlow confirme donc qu’il discute avec Aprilia : « je vois ça comme une opportunité d’essayer d’obtenir des podiums avec tous les constructeurs pour lesquels j’ai roulé en MotoGP et je suis très déterminé à aider à développer la moto avec beaucoup d’engagement dans le projet. Je suis sûr que je peux le faire » ajoute-t-il. « J’ai aussi la chance d’avoir une bonne relation avec Carmelo Ezpeleta » termine celui dont la nationalité plait au patron de Dorna, qui veut un sujet de sa gracieuse majesté sur la grille de départ…

Voilà la situation. Et elle n’augure rien de bon pour Andrea Iannone, qui est actuellement le second pilote Aprilia à côté d’Aleix Espargaró, et qui attend le verdict de la justice sur son histoire de dopage à cause de laquelle il est actuellement suspendu. Pour l’entame de la saison à Jerez, il sera remplacé par Bradley Smith, le pilote test de Noale, et un compatriote de Cal Crutchlow



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini