La mi-temps a été prononcée en MotoGP, et c’est l’occasion de faire un bilan sur les événements passés. Mais aussi sur les déclarations d’avant le début des hostilités, faites lors des tests hivernaux. Une question avait alors été posée au sujet des débutants débarquant en 2019 dans la catégorie reine. Beaucoup donnaient Francesco Bagnaia comme le favori des rookies. Un pronostic logique car l’Italien était auréolé de son titre mondial acquis en Moto2. Un seul, en revanche, avait désigné un autre pilote, et son choix en avait alors surpris plus d’un…

Et celui qui avait le nez creux n’est autre que Cal Crutchlow. Insensible aux chronos de « Pecco » et notamment lors des tests de Sepang, l’Anglais mettait déjà une pièce sur Fabio Quartararo : « je suis heureux d’avoir eu raison. Lorsque Bagnaia a fait son chrono à Sepang plus tôt cette année, j’ai prédit que Quartararo le surpasserait et deviendrait le débutant le plus rapide » se souvient Cal Crutchlow. « J’avais raison avec cette prévision, et tout le monde a ri et a été étonné par ce que j’ai dit à l’époque ».

Mais le pilote de la LCR Honda, qui a terminé troisième au Sachsenring, avait bel et bien raison avant tout le monde : « je sais que Fabio a un grand talent et qu’il est très, très bon. Il faut bien avouer que c’est fantastique. Plusieurs poles, il est monté sur le podium, deux fois déjà, il est sur une vague de succès et on ne peut pas le nier ».

Malgré tout, le même Crutchlow prévient : « je pense que s’il était sur une moto différente de celle qu’il a actuellement, sauf peut-être avec une Suzuki, il aurait beaucoup plus de mal. La Yamaha est une moto très sympathique, en particulier pour quelqu’un qui débute. La question est donc de savoir comment il se battra l’année prochaine ».

Quartararo entamera alors sa deuxième saison MotoGP. Cela signifie qu’il sera attendu, qu’il devra optimiser son approche en termes de configuration, de pneus, de stratégies… « Alors ce sera plus difficile, comme le montre parfois l’exemple du pilote d’usine », explique Crutchlow. « Néanmoins, j’ai un grand respect pour lui, c’est un gars formidable et un grand talent pour l’avenir » assure le pilote LCR.

On rappellera qu’après neuf courses cette saison, Fabio Quartararo a nettement surpassé les autres débutants. Trois pole positions et deux podiums sont l’apanage du jeune Français de l’équipe Petronas Yamaha.



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team