Cette saison de Moto2 est plus que jamais ouverte alors qu’elle vient de passer le cap de sa mi-temps. Avec deux types de profil particuliers cependant : D’un côté, ceux qui connaissent une série de victoires avant de marquer le pas. Et de l’autre, celui qui joue la régularité. Dans ces deux ensembles, trois noms : Baldassarri, Álex Márquez et Lüthi. Soit une génération confirmée.

Trois victoires pour Baldassarri, quatre pour Álex Márquez, et une seule pour Tom Lüthi. Telle est la physionomie de la première partie de la campagne Moto2 millésime 2019. Une situation que commente ainsi le pilote suisse : « c’est moins de prendre des risques, mais plutôt l’expérience qui joue un rôle. Cela peut vous rendre un peu plus intelligent que si vous êtes jeune et impétueux. Vous pouvez voir qu’en haut du championnat, aucun des candidats au titre ne peut toujours être décrit comme un nouveau venu. Cela montre à quel point la constance est importante et résulte de l’expérience : Il faut conduire avec intelligence ».

Lüthi est second au général derrière Álex Márquez sur qui il accuse un retard de huit points. Il ne compte qu’une seule réalisation, enregistrée à Austin. « A l’époque, le ténor était ‘le type gagne tout, et maintenant, c’est Márquez qui gagne constamment. Bien sûr, Baldassarri a maintenant deux résultats blancs, et jusqu’à présent, j’ai toujours réussi à marquer des points, à l’exception de l’Argentine. C’est pourquoi je suis toujours dans la course ».

Depuis sa victoire au Texas, Lüthi recherche les bonnes sensations. « Nous étions très forts et pouvions attaquer quand cela nous convenait. Nous devons maintenant travailler dur et essayer de retrouver cette forme. Ne vous méprenez pas, nous sommes à un niveau élevé, mais le petit avantage que nous avions eu au Texas manque. Nous y travaillons, mais vous savez, plus les problèmes sont petits, plus ils sont difficiles à trouver et à résoudre » explique le pilote Dynavolt de 32 ans qui reprendra comme ses collègues le collier à Brno, début août. cependant attention: Il y a quand même un jeune qui pousse. Il s’appelle Augusto Fernández, le vainqueur d’Assen… Il en est à sa troisième saison de Moto2 et il va sur ses 22 ans.



Tous les articles sur les Pilotes : Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : Dynavolt Intact GP