Marc Marquez est physiquement diminué, moralement atteint et au guidon d’une Honda sur laquelle il ne peut donc plus compenser ses défauts. Il a besoin d’une roue pour survivre face au chrono. Un impératif lorsque la phase des qualifications arrive. Au Mugello, il s’est accroché quasiment désespérément à Maverick Viñales et cela a créé une polémique car la victime n‘était pas du tout consentante. L’officiel Repsol a recommencé en Catalogne avec Jack Miller. Mais ce dernier a un caractère bien différent…

C’est l’une des images fortes de la Q1 de ce Grand Prix de Catalogne. Et elle a eu lieu dans la voie des stands, lorsque Marc Marquez s’est ostensiblement mis à côté de Jack Miller qui était arrivé à la hauteur du box Repsol Honda. Clairement, l’octuple Champion du Monde allait à nouveau jouer le rôle de la sangsue. Comme en Italie avec Viñales. Les ingrédients d’un nouvel incident étaient en place…

Marc Marquez n’a pas été payé en retour

Mais l’Australien a préféré traiter le sujet avec l’humour qui le caractérise. Il a regardé son rival et lui a fait comprendre que le service dont il allait bénéficier n’allait pas être gratuit… Une attitude qui a fait sourire et notamment chez Ducati. A la fin de la Q1, les deux hommes se sont congratulés. Hélas pour Miller, le tarif à régler sera moins élevé que prévu puisque l’octuple Champion du Monde n’a pas réussi à rentrer en Q2… Il a été sorti pour quelques millièmes par son équipier Pol EspargaróMiller s’élancera finalement second pour la course de dimanche à Montmelo et Marc Marquez 13e.

MotoGP Catalogne Barcelone J2 : qualifications

Qualification Catalogne MGP

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team