C’est un Joan Mir à la fois déçu et un tantinet en colère qui faisait le bilan de ses qualifications d’un Grand Prix de Catalogne où il se voit moins beau que l’an dernier. Et en effet, il a perdu deux positions sur la grille de départ par rapport à sa précédente visite sur le tracé de Montmelo, tout en rendant un peu plus d’une demi-seconde au poleman Fabio Quartararo, de qui il était le dauphin en course la saison passée. Mais pour cette édition près de Barcelone, le Champion du Monde en titre avoue son inquiétude en formulant une critique à l’adresse de Suzuki…

La maison Suzuki reste solide mais vacille tout de même sur ses bases. Le déroulé de cette saison montre qu’elle a du mal à rester dans la course au titre. Alex Rins, avec ses chutes à répétition et maintenant son accident de vélo duquel il s’est relevé avec une fracture, n’aide pas. Mais de son côté, Joan Mir peine, tout en étant au sommet de son art. Du coup, c’est du côté de la moto qu’il faut regarder et réfléchir sur ce qui a été fait. Ou pas…

En tout cas, le Champion du Monde en titre s’est montré critique à l’heure du bilan de ce samedi en Catalogne : « je pense que nous ferons à nouveau une course de moins en plus », a-t-il déclaré comme résigné. « Nous devons continuer à nous améliorer, car ce n’est pas la façon de gagner des courses ». Voilà qui est dit. Et qui demande à être précisé. Ce que fait le Majorquin : « comme ça, je serai capable d’être sur le podium si je suis bon sur la course, si je suis capable de bien gérer le pneu et de faire de super bons tours comme toujours. Mais la vérité est que nous devons continuer à nous améliorer et à pousser parce que la compétitivité cette année est vraiment élevée. Beaucoup de constructeurs se sont améliorés et nous n’avons pas progressé.”

Mir Catalogne

Mir : “j’ai la même moto que l’année dernière”

« Notre moto est vraiment bonne, nous avons une bonne base, mais j’ai la même moto que l’année dernière » révèle Joan Mir. « Ce que cela signifie, c’est que j’ai été plus vite de deux dixièmes que l’année dernière en qualification et j’étais huitième l’année dernière. Cette année, je suis plus rapide de deux dixièmes et je suis 10ème, donc nous ne nous améliorons pas ». Une analyse qui ne prend pas en compte le changement du virage n°10, qui influe forcément sur le chrono.

Mais Joan Mir veut visiblement faire passer un message : « nous devons pousser un peu plus pour avoir plus de matériel et tester plus de choses pour nous améliorer, parce que clairement cette année beaucoup de gens se sont améliorés et nous avons un bon package mais nous n’avons pas progressé ».

Mir admet que ce manque actuel de progrès de la part de Suzuki le rend “un peu inquiet“, ajoutant : “je veux défendre le titre et je pense que Suzuki le veut aussi. Mais je pense que nous pouvons pousser un peu plus, honnêtement, pour apporter plus de choses parce que l’équipe travaille vraiment bien ». Il termine : « mais ce n’est pas suffisant, les autres travaillent peut-être plus dur. Nous devons tous travailler plus dur si nous voulons défendre la couronne ».

MotoGP Catalogne Barcelone J2 : qualifications

Qualification Catalogne MGP

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar