Takaaki Nakagami est l’un des deux survivants des quatre pilotes Honda dans un Grand Prix de Catalogne riche en rebondissements et au verdict inattendu. On pariait en effet sur un nouveau duel entre la Yamaha de Quartararo et les Ducati et on a eu une KTM avec Oliveira dessus sur la plus haute marche du podium. Sans parler des pénalités… A ce propos, rarement une Direction de Course aura été autant sur la sellette dans les sports mécaniques. Cela fait maintenant un moment que celle des Grands Prix moto est sous le feu roulant des critiques. Et ce n’est pas cette dernière sortie du portant gentil Nakagami qui va changer la donne…

Takaaki Nakagami a fait son devoir en Catalogne sur une Honda avec laquelle il devait rejoindre absolument l’arrivée. Car l’enjeu était le suivant, ainsi que le précise le Japonais : « après la chute de Pol Espargaró et Marc Marquez, je voulais vraiment rester sur la moto », a commenté le pilote LCR Honda. Reste qu’il a fini derrière son équipier Alex Marquez, onzième sous le drapeau à damier. Ceci à cause d’une pénalité… « Je ne sais même pas pourquoi j’ai reçu cette punition », a déclaré le Japonais de 29 ans après la course. « À un moment donné au début de la course, j’ai dû rouler tout droit parce que je ne pouvais pas freiner. Mais j’ai perdu des positions et je n’ai rien gagné ».

« Je ne comprends pas les règles ici parce que je n’ai pas profité de cette action. Je dois parler au patron de l’équipe Lucio Cecchinello de la pénalité », a déclaré Nakagami que l’on voit pourtant rarement vindicatif. Après le long tour de pénalité, le pilote Idemitsu LCR Honda a eu du mal à rester sur la moto. « Je n’arrivais pas à retrouver mon rythme et j’avais un mauvais feeling sur la moto. Le dernier tour a été un désastre avec beaucoup de patinage sur la roue arrière ».

Takaaki Nakagami

Nakagami : « vous ne pouvez pas participer à des courses avec la moto actuelle »

Taka Nakagami ne considère pas le choix des pneumatiques comme responsable de la course décevante. « J’avais le pneu dur à l’avant et j’ai même pu dépasser quelques pilotes en début de course. Après cinq ou six tours, j’ai eu du mal avec les flancs du pneu avant, puis j’ai complètement perdu l’adhérence à l’arrière et la course est devenue un pari. La moto n’a pas fonctionné correctement, mais ce n’étaient pas les pneus ».

« Ce que je retiens positivement de ce week-end difficile, c’est le rythme que j’avais en début de course. J’avais des temps au tour de 1’40 minutes, comme les cinq premiers, mais après la pénalité, c’était fini. » Nakagami et ses collègues testent ce lundi à Barcelone, ce qui, il espère, apportera de grands progrès : « nous devons remettre la moto en forme, vous ne pouvez pas participer à des courses avec la moto actuelle. Après la 13e place, je suis juste déçu et j’espère qu’il ne pleuvra pas lundi ».

MotoGP Catalogne Barcelone J3 : classement

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda