En ce dimanche 6 juin 2021, Valentino Rossi a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Barcelona-Catalunya à l’issue du Grand Prix de Catalogne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien qui a chuté au 16e tour.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Valentino Rossi sans la moindre mise en forme, même si cela est traduit de l’anglais.


 

Valentino Rossi : « Cela a été une course très négative pour moi car nous attendions beaucoup plus puisque j’avais eu un bon rythme depuis hier matin. Hier après-midi, en FP4, nous avons essayé le pneu arrière dur et je me sentais bien car j’étais rapide même après plusieurs tours. Nous avons donc décidé d’utiliser également le pneu arrière dur ce matin pour éliminer les doutes, car il faisait plus froid ce matin, et ce n’était pas si mal : ce matin également je me suis senti bien et mon rythme était bon. Nous sommes donc partis avec l’arrière dur, également parce que les conditions de cet après-midi étaient exactement les mêmes qu’hier après-midi. Mais malheureusement, dès le premier tour, je ne me suis pas senti bien et je n’avais pas d’adhérence sur le pneu arrière. Il semble que l’arrière dur d’aujourd’hui moins bien que celui d’hier après-midi et de ce matin. Je perdais 0,6 seconde par tour, j’étais très lent et à la fin j’ai chut car quand le pneu glisse comme ça, j’ai eu des vibrations et j’ai chuté dans le virage 10. Mais quoi qu’il en soit, nous nous attendions à bien plus car le rythme durant les essais n’étaient pas mal, donc c’est vraiment dommage. »

Concernant le test de demain, pensez-vous qu’il devrait y avoir plus de jours de test ?

« Demain, à coup sûr, nous allons essayer une nouvelle fois le pneu arrière dur, un autre dur, et le médium pour essayer de comprendre quel feeling nous avons. Nous avons différentes choses à essayer de Yamaha, donc nous verrons demain. Concernant les tests, selon moi ils sont suffisants : c’est déjà le deuxième lundi de tests et nous en aurons un autre à Misano. Quoi qu’il en soit, nous avons beaucoup de courses, donc je ne pense pas que davantage de tests ferait beaucoup de différences. »

Pouvez-vous nous dire ce que vous allez essayer ?

« Sincèrement, je n’ai pas encore parlé avec Yamaha, donc je ne sais pas très bien. Nous verrons demain. »

Quand vous avez chuté, il semble que le holeshot device ait été engagé. L’utilisez-vous en course au freinage ?

« Non, non, je n’ai pas de problème avec le start device. Le problème est qu’après la chute, la moto a fait des tonneaux dans les graviers et a cassé le start device. Mais en course, je n’ai pas eu de problème à cause de ça. »

Utilisez-vous le device arrière pour abaisser l’arrière au moment du freinage ?

« Nous utilisons parfois le start device pendant un tour. En accélération, c’est mieux car la moto a tendance à plus ce cabrer. Au freinage, nous essayons de comprendre, et également avec les données, mais au final cela ne fait pas une grande différence de freiner fort avec le start device ou pas. Au final, quand vous freinez, c’est très similaire, donc je pense que cela procure plus d’aide à l’accélération. »

De quel côté penche le bilan après ce weekend : De celui des progrès réalisés durant les essais ou de la déception de la course ?

« Les deux ! Les deux car à partir d’hier matin, je n’étais pas trop mal. Je suis toujours resté dans le top 10, et également nous avons essayé le pneu dur ce matin durant le warm up et j’ai été plutôt rapide. Donc, cela est important. Mais bien sûr c’est une grande déception pour la course, car j’ai eu des problèmes dès le début et j’étais très lent. Je pense c’était pour nous une bonne opportunité de faire une bonne course. »

A-t-il été difficile de mettre le pneu arrière la bonne température ?

« Habituellement, le pneu dur a besoin de temps pour arriver à la bonne température mais, même ce matin à 9h30, j’étais déjà en 40.3 ou 40.4 après deux ou trois tours et je me sentais à l’aise. Donc nous étions quasiment sûrs pour l’après-midi, d’autant que les conditions étaient exactement les mêmes qu’hier après-midi. Mais j’ai été 0,6 ou 0,7 seconde plus lent, et pour le moment nous ne comprenons pas pourquoi. »

Avez-vous vu ce qui s’est passé avec le cuir de Fabio Quartararo, et pensez-vous qu’il aurait dû recevoir un drapeau noir ?

« Ce qui est arrivé à Quartararo est très étrange, non ? Le cuir ouvert… Il a dit qu’il avait eu un problème avec son cuir, mais c’est très étrange de voir ça. Mais je ne sais pas ce qu’ils doivent faire. »

 

MotoGP Catalogne Barcelone Course : classement

Crédit classement : MotoGP.com

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team