Le MotoGP a pris ses quartiers en terre italienne, et c’est donc l’occasion rêvée pour le patron de Ducati de venir faire un tour dans un paddock confiné. Claudio Domenicali a donc passé les protocoles pour s’en aller à la rencontre de ses troupes. On l’a vu très attentif aux côtés de Johann Zarco lors du warm-up, ce qui est un bon signe. Cependant, à l‘écouter, la préférence nationale pour les meilleurs guidons sur une Desmosedici sera le fil… Rouge !

Claudio Domenicali a bravé la pandémie pour être l’invité de marque de sa marque. Le patron en fonction chez Ducati a donné son sentiment sur ce qui se prépare à Borgo Panigale. Et, à l‘écouter, il y aura aussi un monde d’après… Dont les prémices ont été actés avec le recrutement d’Enea Bastianini :

« Nous aimons Bastianini, c’est l’un des grands talents de la moto italienne, je trouve que c’est très agréable de l’avoir et il fait partie d’un programme général de renouvellement ».

« Nous reconstruisons une belle histoire pour l’Italie »

 Et pour bien se faire comprendre, il ajoute : « nous reconstruisons une belle histoire pour l’Italie. En tant qu’entreprise et pour la moto italienne au cours des cinq ou dix prochaines années ».

Pour les ducatistes il a aussi une pensée : « le but est de fabriquer de meilleures et les meilleures motos de série. Nous sommes fiers de mettre de nouvelles solutions sur la piste. Les ailes, le holeshot au départ et les autres innovations ne sont pas si mal puisqu’elles deviennent des standards ».

Avec cet hommage à toute l’Italie, il y a fort à parier que Pecco Bagnaia se retrouve aux côtés de Jack Miller en 2021…



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team