MotoGP Conférence Mike Leitner (KTM) : « Avec deux victoires, ce n’est pas une saison horrible », la perte des concessions, l’arrivée de Fabiano Sterlacchini, etc. (Intégralité)

par | 6 décembre 2021

Lors du dernier Grand Prix MotoGP de la saison 2021, les 6 constructeurs impliqués dans la catégorie reine ont été réunis pour dresser le bilan de la saison présente et répondre aux questions de la presse.

Étaient donc présents ce 12 novembre 2021, Paolo Ciabatti (Directeur Sportif Ducati Corse), Lin Jarvis (Directeur Opérationnel de Yamaha Motor Racing & Team Principal de Monster Energy Yamaha MotoGP), Shinichi Sahara (Project Leader et Team Manager du Team Ecstar Suzuki MotoGP), Alberto Puig (Team Manager HRC), Mike Leitner (Directeur de Course Red Bull KTM Factory Racing) et Massimo Rivola (PDG Aprilia Racing).

Après Paolo Ciabatti pour Ducati, Lin Jarvis pour Yamaha, Shinichi Sahara pour Suzuki et Alberto Puig pour Honda, Mike Leitner a sans doute donné là sa dernière conférence de presse sous les couleurs de Mattighofen, même s’il dispose encore officiellement d’un rôle de consultant chez KTM…

Comme à notre habitude, nous reportons les propos de Mike Leitner sans aucune mise en forme mais en intégralité.


Mike Leitner : « Nous n’avons pas commencé la nouvelle saison comme nous le voulions, mais après quelques courses, nous avons trouvé une assez bonne façon de régler ça, et en particulier à partir du Mugello, nous avons été très compétitifs : Miguel (Oliveira) a gagné la course à Barcelone, il a terminé deux fois deuxième au Sachsenring et au Mugello. Brad (Binder) a également obtenu de bons résultats à cette époque. Après la pause estivale, nous espérions continuer dans cette voie, mais les choses ont pris une autre tournure. Mais comme Alberto (Puig) l’a dit, la course est la course, vous avez ce que vous avez, et les choses changent parfois très vite. Cela nous a un peu coûté d’apprendre, mais pour nous aussi, un grand changement dans l’ensemble des opérations de course a été de perdre les concessions, ce qui vous oblige à développer la moto d’une manière différente. Surtout de la part de l’entreprise, la façon dont vous obtenez les nouvelles pièces et toutes ces choses : Vous devez reconsidérer toutes les procédures. Donc oui, nous avons alors beaucoup appris à ce sujet, et l’objectif est clair : Nous voulons faire mieux en 2022. »

Miguel Oliveira a déclaré qu’il fallait améliorer la moto dans tous les domaines, ce qui est peut-être plus difficile que s’il n’y avait qu’un seul aspect à améliorer…

« Oui, c’est vrai. La catégorie est très compétitive avec tous les constructeurs, et ce n’est pas que vous avez une moto avec un gros mauvais point. Tout est très équilibré et dans cette catégorie 0,15 de seconde vous amène dans une zone complètement différente. Simplement mettre tous les points ensemble en ligne avec les pilotes, l’équipe et tout le reste n’est pas toujours facile. Nous avons remporté deux victoires, je veux dire pour être juste que ce n’est pas une saison horrible et Brad a fini sixième du championnat. Je pense donc que nous allons tirer le maximum de positif, apprendre de cette saison et passer à l’étape suivante. »

Pour la saison prochaine, avec un développement à nouveau autorisé, doit-on s’attendre à quelque chose de spectaculaire ou simplement à une légère évolution ?

« Pour KTM, je pense que nous avons fait une assez bonne analyse de nos points faibles et de nos points forts, et l’objectif est clair, garder les points forts et travailler sur les points faibles. Mais ce ne sera pas une évolution totalement nouvelle de la moto, donc nous travaillerons sur les mêmes aspects : Aérodynamisme, moteur, châssis. Nous avons un grand champs où nous pouvons encore faire des progrès et nous sommes tous concentrés pour faire un pas en avant pendant l’hiver pour la première course à Doha. »

Vous avez embauché cet été l’ingénieur Fabiano Sterlacchini qui avait un rôle technique important chez Ducati. Qu’a-t-il apporté à KTM ?

« Oui, nous avons engagé Fabiano. C’est un homme très expérimenté dans le monde de la course. Il a travaillé de nombreuses années pour Ducati et en fait il cherchait un emploi. Il sera principalement le leader technique de la maison KTM, il coordonnera toutes nos opérations, l’équipe de test et aussi la direction du développement avec tous les ingénieurs là-bas. Donc oui, nous pensons que nous avons fait un bon coup et voyons quel sera le résultat. »

 

Crédit photos :  MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP