Davide Brivio quitte donc un navire Suzuki qu’il a pourtant vu quasiment assemblé en cale sous son impulsion. Un départ en pleine gloire puisque la GSX-RR a permis au pilote Joan Mir de devenir Champion du Monde MotoGP, après une saison où tout le paddock a loué l’homogénéité de cette machine équipée d’un quatre cylindres en ligne. L’Italien ne part pas fâché mais au contraire comblé, tandis que Suzuki doit se résigner au fait que son projet ait été finalement un tremplin vers la Formule 1 pour son Italien.

La vie est ainsi faite et lorsqu’il y a des opportunités, les sentiments et le romantisme sont mis en sommeil. Cependant, ils ne sont pas feints par un Davide Brivio qui explique sa décision de changer de milieu et de relever un nouveau défi : « j’ai soudainement eu un nouveau défi et une opportunité professionnelle et à la fin j’ai décidé de le saisir » explique Davide Brivio sur le site officiel du team Suzuki. « C’était une décision difficile. Le plus dur sera de quitter ce fabuleux groupe de personnes, avec qui j’ai a commencé ce projet lorsque Suzuki est revenu en MotoGP ».

« Et il est difficile de dire au revoir même à toutes les personnes qui sont venues au fil des ans pour créer cette grande équipe. Je suis triste de ce point de vue, mais en même temps, je ressens beaucoup de motivation pour ce nouveau défi, qui a été la clé lorsque j’ai dû décider entre renouveler mon contrat avec Suzuki ou commencer une toute nouvelle expérience » ajoute celui qui connait la moto depuis 20 ans et qui va découvrir un nouveau monde.

Brivio dit au revoir et merci à Suzuki

« Obtenir un titre en MotoGP est quelque chose qui restera dans les livres d’histoire de Suzuki et aura toujours une place spéciale dans mes souvenirs de vie. » rappelle Brivio. « Je tiens à remercier profondément tous les dirigeants de Suzuki pour la confiance qu’ils m’accordent depuis le début. Je tiens à remercier chaque membre de notre groupe MotoGP au Japon et sur la piste, tout le réseau Suzuki, et bien sûr tous les pilotes qui ont couru pour le Team pendant cette période, en particulier Joan et Alex qui ont eu une excellente saison 2020 ».

« Joan Mir Champion du Monde était un rêve qui s’est réalisé pour moi et pour toutes les personnes qui ont travaillé dur et m’ont accompagné dans ce magnifique voyage. Je souhaite le meilleur au Team Suzuki MotoGP, j’espère que les résultats seront toujours meilleurs à l’avenir car je suis toujours un fan de Suzuki. Merci beaucoup Suzuki ! » termine Brivio.

Brivio connaitra-t-il aussi le succès en Formule 1 ?



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar