Davide Brivio peut fièrement regarder le chemin parcouru depuis qu’il s’est engagé à être une des chevilles ouvrières de l’aventure Suzuki en MotoGP. Personne ne doute en effet qu’en 2020, il faudra compter avec ses GSX-RR menées par deux jeunes talentueux pilotes dont un, Álex Rins, a redonné goût à la victoire pendant que l’autre, Joan Mir est en pleine ascension. C’est bien mais sera-ce suffisant pour se lancer à l’assaut de la forteresse Marc Marquez ? Voire…

Davide Brivio et ses troupes font leur boulot. Mais malheureusement pour elles, elles subissent comme le reste de ses adversaires une époque particulière dominée par un pilote hors norme : Marc Márquez. A lui seul, il définit les codes et pour peu, on lui donnerait le pouvoir de transformer le plomb en or… Sur cette situation, Brivio commente : « je pense que Márquez est l’un des 3/4 meilleurs pilotes de l’histoire de la moto. Les statistiques parlent déjà abondamment de lui et vont s’améliorer. Il figure parmi les trois premiers pilotes vainqueurs de la catégorie supérieure et nous parlons de personnes du calibre de Giacomo Agostini, Valentino Rossi et Mick Doohan. Il est dans ce club avec la perspective d’améliorer encore ces chiffres. Nous sommes confrontés à un phénomène, celui de ceux qui marqueront l’histoire de la moto. »

Pour comprendre toute la difficulté de cette situation lorsque l’on est un adversaire, l’homme de Suzuki précise : « je pense que Márquez ferait bien avec n’importe quelle moto. Il pourrait faire plus ou moins d’effort en fonction de la compétitivité de la moto, mais je pense qu’il pourrait se démarquer sur plus de motos, comme le font les grands pilotes. Agostini a gagné avec MV Agusta et Yamaha, Rossi avec Honda et Yamaha même s’il a échoué avec Ducati, Lorenzo a remporté les courses avec Ducati et Yamaha. Je pense qu’un pilote comme Márquez ferait bien n’importe quelle moto. »

Et le cauchemar peut perdurer, car à présent, il n’y a plus un Márquez, mais une paire ! Que pense Brivio de l’installation du cadet Álex aux côtés de l’aîné Marc chez Honda ? « Ce sera très probablement une équipe très unie, où les deux pilotes s’entendront très bien et c’est un avantage pour le team. D’un certain point de vue, la situation est parfaite d’avoir un jeune homme qui est le frère d’un grand champion comme Marc, car vous êtes sûr que Marc lui apprendra tout ce qu’il y a à lui apprendre. En tant qu’équipe, je pense que c’est une situation qui crée moins de problèmes. Finalement, Álex Márquez est deux fois champion du monde et il a la chance d’avoir son frère à ses côtés. »



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar