Andrea Dovizioso a donc réussi dans sa périlleuse entreprise de revenir en MotoGP, à 34 ans. Périlleuse en effet, car après avoir rompu avec Ducati il a attendu des mois à la maison une opportunité qui devait remplir ses conditions. Le tout dans un contexte général marqué par la chasse aux jeunes et le désintérêt des décideurs pour les vétérans expérimentés. Mais l’improbable s’est produit avec cette rupture entre Maverick Viñales et Yamaha qui a conduit Lin Jarvis à devoir dans l’urgence renflouer ses rangs clairsemés. Le voici donc à nouveau un pilote titulaire en Grand Prix, face à de nouveaux adversaires qu’il évalue ainsi…

Andrea Dovizioso voulait depuis longtemps piloter pour une usine Yamaha qui ne pensait pas à lui. Mais les deux parties se sont quand même retrouvées pour une relation qui se poursuivra au moins jusqu’à fin 2022. L’Italien reprend ses marques en cette fin de saison et se familiarise avec une M1 pas si facile. Il attend avec un tel intérêt d’être doté de la dernière version l’an prochain, en lieu est place de son actuel millésime 2019, qu’il ne craint pas de rappeler qu’il est là pour être un candidat au titre.

Son CV mentionnant ses victoires et ses trois statuts de vice-champion du monde donne du crédit à cette ambition. Mais comme l’a dit Jorge Lorenzo, le MotoGP a changé et comme avait prévenu Cal Crutchlow, c’est devenu bien compliqué pour sa génération, bousculée par la nouvelle qui s’affirme très vite.

Parmi ces nouvelles têtes, Dovizioso en distingue deux, dont une plus particulièrement. Il faut dire qu’au vu de ses résultats, il est actuellement difficile de passer à côté. Il s’agit de son désormais collègue de marque, Fabio Quartararo : « je ne m’attendais pas à ce que Fabio domine comme ça », admet Andrea. « Ce qu’il a montré est génial. Parce que personne d’autre que lui n’est aussi cohérent avec la Yamaha cette année. L’an dernier, Fabio a remporté les deux premières courses à Jerez, puis il a beaucoup lutté jusqu’à la fin de la saison. C’est pourquoi je ne lui faisais pas confiance pour performer aussi régulièrement cette année ».

Fabio Quartararo_Monster Energy Yamaha MotoGP

Dovizioso : “Quartararo a fait des performances folles

« Il a fait des performances folles car il perd beaucoup en ligne droite » ajoute l’Italien sur Speedweek. « Malgré cela, il a remporté de nombreuses victoires en solitaire. Il a donc dépassé ses adversaires puis les a distancés. C’est difficile ! Son équipe fait un excellent travail. En revanche, j’avais plus confiance dans les deux pilotes Suzuki. Je ne sais pas pourquoi ils ne sont pas aussi forts que l’an dernier. Il est impossible de l’évaluer de l’extérieur ».

Le triple vice-champion du MotoGP et 15 fois vainqueur dans la catrégorie montre également du respect pour la recrue rapide Jorge Martin. « Jorge est une autre surprise, tout le monde connaissait sa vitesse dans les petites classes », explique Dovi. « Mais ensuite, obtenir de tels résultats en tant que rookie en MotoGP et revenir si fort après la grave blessure du Portugal, c’est un exploit qui mérite vraiment la plus haute reconnaissance ». Dovizioso confirme ainsi tout le bien que Ducati pense de son jeune espagnol, équipier de Johann Zarco chez Pramac.

Ce week-end, à Misano, Fabio Quartararo a la possibilité de devenir Champion du Monde si certains scénarii comptables de vérifient. Pour Dovizioso, les ambitions seront plus modestes : « je pense qu’il sera très difficile d’être suffisamment compétitif pour entrer dans le top dix, mais les améliorations que nous avons apportées depuis la première course à Misano sont énormes. Je suis vraiment content de ça. Après une bonne expérience dans cette course et en Amérique, j’ai hâte de retourner à Misano. Ce week-end sera une bonne occasion de comparer la moto et de voir où nous en sommes maintenant et où nous étions il y a un mois, même si les conditions peuvent être différentes. Je pense que cela m’aidera à être plus rapide et j’ai pour objectif de rester dans le groupe. J’ai hâte d’être plus compétitif et de me battre avec les autres pilotes ». Un dernier désir qui est certainement partagé par Lin Jarvis.

MotoGP | GP Misano 2: Andrea Dovizioso, “Da Misano 1 grandi miglioramenti”



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team