Ducati aura eu cette saison son lot de consolation. Et il n’est pas anodin pour la firme de Borgo Panigale, représentée sur le terrain du MotoGP par Gigi Dall’Igna. Il s’agit du titre des constructeurs, qui n’était pas tombé dans l’escarcelle de la maison rouge depuis 2007. Une année glorieuse, aussi marquée par la couronne de Casey Stoner chez les pilotes. Un accessit qui est aussi l’occasion de dire décemment au revoir à Andrea Dovizoso, dans la boutique depuis huit ans. C’est au triple vice-champion du monde et quatrième cette saison que l’on attribue les honneurs de cette première place chez les marques. Cependant, ce n’est pas tout à fait la réalité …

Ducati est donc Champion du Monde des constructeurs. Une bonne nouvelle pour le blason de Borgo Panigale qui ramène ainsi de cette saison un trophée, que l’on pourra opposer à la déception de ne pas avoir vu Andrea Dovizioso concrétiser chez les pilotes, alors que Marc Marquez, celui qui l’avait contraint à la place de dauphin ces trois dernières années était forfait. Mais l’heure du bilan était aussi celui des départs, et le grand patron sur le terrain Gigi Dall’Igna s’est montré consensuel sur motogp.com : « c’est bien de gagner quelque chose d’important cette saison. Tout le monde s’est donné beaucoup de mal pour atteindre ces résultats. Et c’est pourquoi je suis si heureux, pour les personnes impliquées dans le projet ».

Il poursuit : « avec Andrea, nous avons eu de nombreuses années fantastiques et nous avons été des challengers jusqu’à la fin du championnat. Malgré de ne pas l’avoir obtenu, nous avons très bien fait ensemble » … Même si, techniquement, il y a eu un problème rédhibitoire : « je suis assez content de la progression de la moto cette année. Il est clair que nous avons des problèmes, notamment sur certaines pistes comme Aragon où la température n’était pas bonne pour le pneu et nous avons beaucoup souffert. Mais bon, nous devons nous améliorer dans ce domaine et nous avons des options pour résoudre ces problèmes. C’est difficile d’expliquer la partie technique, nous ne pouvons rien prouver avant les tests de février, mais je pense que nous avons de bonnes idées ».

Dall’Igna devrait féliciter Miller

Dall’Igna termine en se projetant vers 2021. On rappellera que, l’année prochaine, nous verrons Pecco Bagnaia et Jack Miller dans l’équipe Ducati, le saut de Jorge Martín du Moto2 au MotoGP par Pramac Racing en tant que coéquipier de Johann Zarco. Enfin, Luca Marini et l’actuel champion du monde de Moto2, Enea Bastianini , feront partie d’Esponsorama Racing. « Nous avons changé du point de vue des pilotes pour 2021. Je suis heureux de voir les nouveaux pilotes avec lesquels nous pouvons obtenir de bons résultats ».

Cela étant dit, il faut se souvenir que, dans le classement des constructeurs, seul le meilleur pilote de chaque marque dans chaque Grand Prix marque. Ducati à tout de même six machines sur la piste alors que Suzuki, qui a manqué de peu d’être titré, n’en a que deux. Enfin, si l’on se penche sur la statistique révélant qui est le pilote de la marque qui a le plus scoré pour elle cette année, on relèvera qu’Andrea Dovizioso n’apparait qu’à l’avant dernière place, avec 9 points, à égalité avec Petrucci.

Ce n’est donc pas essentiellement à Dovizioso que Ducati doit son titre, sauf peut-être au regard de son œuvre globale durant huit saisons. Mais c’est bien Jack Miller qui a engrangé le plus d’unités pour ce sacre, avec 28 points. Il devance Johann Zarco, qui en a rapporté 12. Bagnaia, quant à lui, en revendique 10…

Jack Miller célèbre sa deuxième place de façon spectaculaire



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team