C’est un Andrea Dovizioso amusé qui faisait le bilan de son Grand Prix du Portugal. Une épreuve qui risque pourtant d’être la dernière avant longtemps. Car ce soir, il n’est plus un pilote titulaire en Grand Prix, il n’est plus un officiel Ducati en MotoGP, et il est destiné à une année sabbatique que d’aucuns lui prédisent comme une pré-retraite, à déjà 34 ans. Mais cette dernière représentation à Portimao a réveillé quelque chose que l’on croyait éteint. Le pensait-il aussi ?

Douzième sur la grille de départ d’un Grand Prix du Portugal qu’il n’abordait pas avec le plus grand optimisme, Andrea Dovizioso s’est comme refait la cerise à Portimao, ce dimanche. Il a attaqué et il est remonté à une importante sixième place qui l’installe définitivement quatrième au championnat. Et à quelques points du podium final. Il partage certes de rang avec Pol Espargaró, ce qui est aussi un excellent résultat pour l’officiel KTM, mais comme ce dernier a échoué dans sa quête d’un succès avec la RC16, la position est définitivement acquise à Dovi.

En quittant cette fois pour de bon sa GP20, l’Italien a commenté : « j’étais tellement concentré que je suis toujours en course » commence-t-il, habité par le noble sentiment du devoir accompli. Il faut dire que c’est son meilleur résultat depuis carrément le Grand Prix d’Autriche… Et grâce à ce classement, Desmodovi accède donc à la quatrième place du classement général des pilotes.

« Je fais comme si ce n’était pas mon dernier Grand Prix en MotoGP »

La satisfaction est grande : « je voulais bien finir, malheureusement quand on démarre de si loin, c’est un désastre, remonter est très difficile », commente le pilote de Forlì à Sky Sport. « Nous voulions terminer au moins quatrième du championnat, c’était important, et nous l’avons fait. On a même presque terminé troisième… Être capable d’atteindre ce résultat avec si peu de sensations pendant la saison n’est pas mal ! ».

Cela conclut une année douce-amère pour Dovizioso et aussi une longue histoire d’amour avec Ducati qui a duré huit saisons. Pour l’instant 2021 s’annonce comme un congé sabbatique, dans l’espoir de revenir bientôt sur la grille : « je fais comme si ce n’était pas mon dernier Grand Prix en MotoGP », admet Andrea. « Je continue à m’entraîner encore plus, ne vous inquiétez pas, je n’abandonne pas. Merci à tous pour le soutien de ces années, ça a été sympa ».

Mais un rebondissement tardif du marché des pilotes d’hiver ne peut être totalement exclu… : « qui sait, on verra ! », Commente Dovi qui a retrouvé son sourire…”Dovi” a disputé 327 courses au Championnat du Monde, sans jamais en manquer une, il a remporté un championnat du monde dans la catégorie 125cc en 2004 puis pendant trois ans il a été vice-champion du monde MotoGP, battu uniquement par le “cannibale” Marc Marquez (2017, 2018 et 2019).

MotoGP Portimao J3 : classement

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team