MotoGP Ducati : quatrième en 2021, Jack Miller veut gagner trois places au classement en 2022

par | 28 novembre 2021

Jack Miller n’a certes pas démérité dans cette saison 2021 où il apparait comme un double vainqueur. Cependant, il appartient à un clan Ducati où la concurrence est rude avec des collègues qui ont quasiment la même moto que lui et qui est considérée comme la meilleure du MotoGP. Non seulement il s’est fait bousculer par son équipier Bagnaia qui a été, contrairement à lui, une menace pour Fabio Quartararo dans la quête du titre, mais, en plus, il voit un Jorge Martin de trois ans son cadet lorgner sur sa combinaison rouge. En 2022, l’Australien jouera gros, et il le sait…

Jack Miller a incontestablement une belle côte de popularité dans le paddock et au sein de l’usine Ducati. Mais dans le MotoGP actuel, c’est loin d’être suffisant pour garantir son guidon. Ce qui compte, ce sont les résultats et ceux-ci doivent être régulièrement marqués du sceau de la victoire ou, à tout le moins, du podium. Sinon, les ailes brûlent et l’auréole avec, avec peu d’espoir de renaître de ses cendres.

Jack Miller est dans le milieu depuis maintenant suffisamment longtemps pour le savoir. Dans son bilant 2021, il revendique deux victoires et il a été un des artisans des titres constructeurs et équipes de son employeur en ramenant, notamment, de gros points en fin de saison. Mais il a aussi connu un trou d’air en milieu de campagne en étant absent du podium durant cinq mois. Face à son équipier Bagnaia, le score n’est pas en sa faveur : l’Italien compte cinq pole positions consécutives, six au total, et un total de quatre victoires dans la saison. Miller n’a pas réussi à établir un seul meilleur temps lors des essais et il a terminé deuxième à cinq reprises.

Casey Stoner

Jack Miller avoue souffrir du mal du pays en pleine pandémie

Mais ce n’est pas tout. Malgré quatre courses manquées, Jorge Martin de chez Pramac a pris la pole position à quatre reprises, il a triomphé à Spielberg-1, et il revendique un total de quatre résultats dans le top 3. Il est clair qu’en 2022, Jack Miller devra hausser son niveau de jeu : « la saison 2022 devrait être bonne. Pecco a vraiment été en pleine forme ces derniers mois » commente « Jackass » à ce sujet. « Je suis trois places de mieux que l’an dernier. Maintenant, l’objectif doit être de gagner encore trois places l’année prochaine ! Je vais maintenant me remémorer tout ce qui s’est passé cette année. Je veux profiter de la trêve hivernale et retourner en Europe en meilleur pilotes ».

On note que Jack Miller se trouve en forme après avoir pu profiter d’un retour dans son pays. Et il le reconnait sur Speedweek : « à l’avenir, je devrai plus souvent profiter d’une pause pour rentrer chez moi en Australie », a déclaré le citoyen de Townsville. « À la maison, je peux puiser de nouvelles forces. Pourquoi suis-je toujours aussi fort et motivé lors des dernières courses ? Parce que je sais : maintenant je pourrai bientôt prendre l’avion pour l’Australie ». Une disposition d’esprit qui peut aussi apparaître comme une faiblesse, dans un monde sous le joug d’une Covid-19 aux variants incessants qui ouvrent et ferment les frontières à leur guise.

Jack Miller

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team