La rumeur a déferlé sur la place publique et des sources très proches du dossier l’ont confirmée sous le manteau. Mais depuis, les parties semblent aujourd’hui comme tétanisées. Il faut dire qu’un Alberto Puig ouvrant grandes les portes du team Repsol Honda à un Pol Espargaró débauché de chez KTM, c’est une image forte. D’autant plus que cela ouvre la petite, et de sortie, pour un Alex Marquez qui n’a pas encore pu faire la moindre course sur la RC213V dans une saison qui est sa première en MotoGP… Qu’en pense son frère ainé Marc Marquez ? Le manager des deux Espagnols, Emilio Alzamora commence à répondre, en rappelant les conditions qui l’avaient poussé, il y a quelques semaines, à signer pour quatre ans avec HRC…

Un Pol Espargaró boutant son frère du box Repsol Honda où il règne en maître n’est certainement pas le scénario que Marc Marquez s’était imaginé découvrir quelques semaines après avoir signé un bail de quatre ans avec Honda en MotoGP. Pour peu, on croirait à un guet-apens tendu par Alberto Puig pour mieux rouler dans la farine le manager Emilio Alzamora.

Ce dernier a commencé à réagir, en rappelant sur AS pourquoi Marc Marquez, octuple champion du monde, avait transgressé les codes du marché des pilotes en MotoGP, en signant un bail aussi long avec une marque : « Marc a été le premier à proposer le fait de renouveler pour quatre ans » signale l’ancien Champion du Monde 125. « On a vraiment réfléchi, on y a beaucoup réfléchi, surtout Marc : pourquoi pas, si Honda vous a donné l’opportunité d’avoir une équipe d’usine et de pouvoir gagner dès la première année. Et au vu de tout le succès remporté avec son groupe de techniciens et d’ingénieurs qui fabriquent un pack. N’oublions pas que c’est très important pour les résultats ».

“Les conditions étaient réunies”

Alors, pourquoi ne pas renouveler quatre ans ? Marc, n’oublions pas, est encore un très jeune pilote. Et que les défis, pour Marc, sont de gagner des championnats du monde. Avec la même marque ou avec d’autres. C’est une idée que le temps nous enlèvera ou qui nous donnera raison. Car avec Marc et avec nous tous qui sommes avec lui, chaque année il n’y a qu’une seule exigence : être champion du monde. Parce qu’il est le meilleur du monde et qu’il essayera chaque année. Mais comme je l’ai dit, toutes les conditions étaient réunies pour donner de la stabilité et rechercher les objectifs que Marc poursuit ». Et maintenant ?



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team