Depuis le début de cette saison 2021, il est évident que Ducati va bien mieux que lors de la précédente campagne. On pourrait aussi dire la même chose de Yamaha qui, finalement, en quatre Grands Prix n’a connu qu’une défaillance humaine, sinon, il y a fort à parier que la M1 aurait poursuivi sa série de victoires commencée dès la première épreuve au Qatar, avec Viñales. Mais après l’escapade de Jerez, c’est bien une Ducati qui est en tête du championnat avec Bagnaia. Mieux, le Grand Prix d’Espagne a consacré un doublé pour la firme de Borgo Panigale, ce qui était encore inimaginable sur les terres andalouses il y a encore peu. Une forme qui ne plait apparemment pas à tout le monde.

Dovizioso et Petrucci ne sont plus là et de nouveaux pilotes sont montés en grade, s’accordant apparemment très bien avec le grand chef Gigi Dall’Igna. A ceci s’ajoute une nouvelle allocation Michelin apparemment plus arrangeante pour la GP21 que l’ancienne ne l’était pour la GP20. Dès lors, chez Ducati, on sourit.

Mais ça n rigolerait pas partout. Ainsi, Moto.it révèle qu’il y a eu une réunion à Jerez du MSMA, l’association des constructeurs, où les matières grises de l’armée rouge étaient conviées. Le directeur sportif Paolo Ciabatti a confirmé l’assemblée mais ajoute aussitôt : « je ne dis rien du reste ». Alors il faut lire entre les lignes : « il y a des limites dans la réglementation et nos ingénieurs mettent à profit leur talent pour développer la moto. Le premier à vouloir développer une technologie innovante est Honda et la seule fois où notre idée a été officiellement contestée, la FIM et les instances qui décident de ces aspects nous ont donné raison. Aucun de nous chez Ducati n’a pensé à faire quelque chose hors des règles. Nos ingénieurs explorent toutes les pistes possibles, la nôtre est une façon de penser non conventionnelle, avec beaucoup de place pour l’innovation ».

On note donc que Honda est cité tandis que la référence au dernier incident, soit le déflecteur sur le bras oscillant en 2019, est visiblement une plaie encore ouverte. Ciabatti ajoute pour clore le débat : « il semble que 2021 ait résolu une grande partie des problèmes que nous avions depuis un certain temps ».

Ducati Jerez

Ducati veut annoncer ses troupes au plus tard au Mugello

Moto.it a ensuite mis Ciabatti sur le grill à propos de ses futures teams satellites. Une bataille italienne puisqu’elle oppose Pramac, Gresini, et le VR46 de Valentino Rossi : « depuis quelques années, Ducati dispose de deux équipes indépendantes. L’une est historique, l’équipe Pramac, avec qui nous posons les bases d’une aventure pluriannuelle. Nous n’avons pas encore le contrat pour 2022, nous en discutons, nous sommes très proches. L’intention est de faire l’annonce au Mugello ».

Voilà Paolo Campinoti mis à jour. Et pour les deux autres structures ? « Nous parlons avec VR46 » répond Ciabatti qui a aussi affirmé avoir mis dans la boucle Gresini. Ducati veut garder six Desmosedici sur la piste et Gigi Dall’Igna a même émis l’hypothèse que huit ne lui ferait pas peur…

 

 




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team