Corsedimoto /

Le MotoGP est prêt à recommencer en juillet. Carmelo Ezpeleta a commandé 10 000 tests pour le Covid-19. Les portes se sont refermées avec un personnel réduit et contrôlé.

Carmelo Ezpeleta prévoit sérieusement de commencer la saison de MotoGP. Afin d’empêcher qu’une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus n’interrompe le projet naissant, il accélère les temps. L’idée est de commencer début juillet, dans le respect des réglementations de chaque pays hôte. Huis-clos, nombre réduit de mécaniciens et techniciens, sans la présence de la presse. « Nous préparons un protocole avec les autorités compétentes » a expliqué le PDG de Dorna à “Diario AS”. « Par exemple, en Espagne, nous discutons avec le Conseil Supérieur des Sports et en Italie avec le Comité Olympique Italien. »

Tous ceux qui entrent dans le paddock MotoGP seront rigoureusement contrôlés avant et après chaque épreuve. Pour cette raison, Dorna a déjà demandé 10 000 tests pour le coronavirus. « Dans le scénario que nous envisageons actuellement, ce serait des courses à huis clos et avec le moins de personnel possible sur les circuits pour tout le monde, les équipes et les organisations. » A cet effet, les équipes devront remplir un formulaire pour indiquer le personnel strictement nécessaire. La demande est venue avec un e-mail de l’IRTA ces derniers jours. Il y a des rumeurs d’un maximum de 40 personnes pour les écuries de l’usine, 25 pour les équipes satellites, y compris les pilotes.

La présence de journalistes n’est pas attendue. « Nous trouverons des moyens de faire des conférences de presse numériques et des choses comme ça » a ajouté Carmelo Ezepeleta. « Je dis déjà que c’est le pire scénario possible, mais voyons ce qu’ils nous permettent. Selon le nombre final d’employés, nous pourrions envisager des journalistes. Mais il est difficile de faire des distinctions, car certains peuvent être autorisés et d’autres non, selon leur implication. Nous envisageons le minimum nécessaire pour faire la course. Nous pensons au personnel de la télévision. » Encore une fois, le personnel a été réduit au minimum nécessaire. Toute décision doit être prise fin mai.

Lire l’article original ICI