C’est la dernière marche qu’il reste à gravir à Fabio Quartararo pour définitivement marquer son territoire en MotoGP. Il s’agit de la première victoire, celle-là même qui changerait tout dans la tête. Une ultime bonification pour de nouveaux horizons, qui font entrevoir le titre. Marc Marquez le sait mieux que quiconque et c’est pour ça qu’il n’a jamais rien lâché au Français en 2019, même lorsqu’il n’y avait plus d’enjeu pour lui. Plus tard le Français s’émancipera, mieux ce sera pour l’Espagnol… De quoi mettre la pression sur El Diablo ? Il répond…

2020 sera une saison courte et intense qui offrira treize occasions pour concrétiser, voire plus si affinités. Pour Fabio Quartararo, cette campagne sera la dernière en tant que pilote d’un team satellite. Dès la suivante, en 2021, il entrera dans la cour des sujets officiels. Et pour y être anobli, même avec un contrat en poche, il est de bon ton de revendiquer au moins une victoire dans la catégorie.

Peut-être, mais ce n’est pas ce qui obsède celui qui porte encore les couleurs de Petronas. Ce dernier est plus pragmatique : « cela ne me gênerait pas de rejoindre l’équipe d’usine Yamaha sans avoir gagné une course, car je donne toujours le meilleur de moi-même », a-t-il déclaré à Autosport. « Et s’il arrive que je n’aie pas encore gagné, alors ce sera comme ça. Jamais de ma vie je n’ai travaillé aussi dur que maintenant, et je ne doute pas de mes capacités ».

« Mais gagner une course de MotoGP est quelque chose d’énorme » reconnait-il aussi. « Je vais essayer de toutes mes forces, mais rien ne se passerait si j’arrivais dans l’équipe Yamaha d’usine en 2021 sans avoir gagné ». En résumé, quoi qu’il arrive à partir de maintenant ne sera que du bonheur…



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team