Les jours s’égrainent en cette année 2020 marquée par un coronavirus aux conséquences planétaires. Une conjoncture qui empêche, entre autres, à la saison MotoGP de se lancer. Alors on repousse les épreuves initialement prévues, mais le calendrier n’est pas ductile, si bien que le promoteur Dorna, par la voix de son patron Carmelo Ezpeleta nous prépare à des annulations sèches. Pour sauver le maximum de rendez-vous, le débat est ouvert sur le changement exceptionnel du format des meetings. On parle d’un jour de moins, mais aussi de deux courses sur un même tracé en un week-end. Une option qui suscite des avis divergents. Ainsi si Fabio Quartararo est pour, Marc Márquez est contre…

Fabio Quartararo et Marc Márquez se sont retrouvés dimanche pour une compétition moto sur le tracé du Mugello. Cela étant dit, c’était une vue d’esprit puisque chacun était dans ses appartements et avait leur destin entre les mains d’une manette pour une compétition virtuelle.

Le Français parti de la pole position a fini quatrième malgré deux chutes et il a mis un point d’honneur a relégué l’Espagnol juste derrière lui. A ce niveau de concurrence, chaque détail et tous les moments comptent… Cependant, la rivalité s’est aussi retrouvée dans des opinions différentes au sujet du débat en cours sur le format des meetings à faire dans une saison qu’il faut concentrer à tout prix pour sauver le maximum de rendez-vous.

Parmi les idées en vogue, il y a cette d’un programme à la WSBK avec deux courses en un week-end. Ceci si l’on enlève la troisième, qui est un sprint avec des points distribués non en totalité. Une perspective qui n’effraie pas le pilote Petronas Yamaha : « ce que j’aime, c’est faire de la moto, faire des courses, et s’il faut mettre deux courses par week-end, il va falloir le faire, même si j’aimerais faire les 19 courses restantes dans les meilleures circonstances possible. »

 

 

 

Une détermination que ne partage pas Marc Márquez : « je ne pense pas qu’il faille deux courses dans le même week-end comme en Superbike. La première chose à penser est de revenir à la normalité. Alors attendons. C’est pour ça que je continue à m’entrainer à la maison. On verra si cette situation peut passer rapidement, ce qui peut arriver avec la collaboration de tout le monde. Et on verra quand les choses reviendront à la normale. »

On rappellera que Marc Márquez avait déjà exprimé son désaveu face à l’idée d’un calendrier à 22 Grands Prix.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team, Repsol Honda Team