Le week-end se termine bien pour une usine Ducati qui peut même parler d’apothéose. En effet, les tuniques rouges sont arrivées sur le Red Bull Ring avec la crainte d’y subir une première défaite depuis trois ans. Dovizioso était contesté et lui-même signalait les carences de sa GP19. La rumeur d’un Lorenzo sur le retour tendait encore l’ambiance. C’était donc le meeting de tous les dangers. Et puis Dovizioso a tout sauvé dans un dernier virage de l’ultime tour de cette onzième compétition de la saison…

Cette saison n’est certes pas sauvée car elle continue à être dévoré à pleines dents par l’ogre Marc Márquez. Mais avec cette victoire, Ducati plie, sans rompre. L’usine de Borgo Panigale peut dire un grand merci à son DesmoDovi. Car derrière, Miller avait chuté et Petrucci a suivi la KTM d’Oliveira… Le directeur Gigi Dall’Igna n’était, de fait, pas ingrat à l’heure des bilans : « une performance comme celle de Dovizioso ne peut que plaire à tout le monde. Il a fait une course tout simplement incroyable, un dernier tour magnifique et une dernière courbe que je qualifierais de toute beauté. Vous ne pouvez rien faire d’autre que d’adresser toutes les félicitations à Dovizioso, car il les mérite » a commenté Gigi.

Il ajoute : « Honda a beaucoup progressé, nous l’avons vu tout au long de la saison jusqu’à maintenant et nous l’avions déjà constaté lors des essais hivernaux. Honda a déployé des efforts considérables du point de vue de la motorisation et de l’aérodynamique pour récupérer l’avantage que nous avions accumulé les années précédentes dans ces domaines. Ici, la situation est définitivement plus compétitive que par le passé. Ce qui ne fait que mettre un peu plus en valeur la course réalisée par Dovi ».

Et pourtant, avec la rumeur Lorenzo, le même Dovizioso a bien semblé être sur la sellette. Une interprétation que Dall’Igna réfute : « lorsque Honda a recherché Lorenzo, était-ce pour délégitimer Márquez ? Je ne pense pas » Il ajoute : « je suis le directeur général de Ducati Corse et je dois essayer de mettre les meilleurs pilotes possibles sur nos motos. Il est donc clair que s’il y a une opportunité, je dois au moins la vérifier. Que l’opportunité puisse être réalisée ou non, cela dépend de nombreux facteurs. Je le répète, mon travail consiste à analyser et à vérifier toutes les opportunités qui se présentent à moi. Mais c’est quelque chose que je ne suis pas le seul à faire, ils le font aussi chez Honda et Yamaha, ainsi que ceux qui font ce travail ».

Justement, KTM semble faire le sien en approchant Jack Miller déçu de s’être vu un moment le dindon de la farce. Mais Dall’Igna assure sur GPOne : « nous travaillons actuellement à la conclusion d’une entente avec Pramac et Miller et je suis convaincu que dans les semaines à venir, cette situation sera certainement résolue ».

MotoGP Autriche Red Bull Ring Course : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team