Vendredi, Andrea Dovizioso prévoyait que cinq pilotes se disputeraient la victoire ce dimanche : Marc Marquez, Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Valentino Rossi et lui-même. Les essais qualificatifs ont confirmé la justesse de ce pronostic, ces cinq hommes figurant parmi les sept plus rapides des qualifications, en compagnie de Jack Miller et Álex Rins.

Dovi n’était que septième, mais il faut se rappeler qu’il avait réalisé le sixième temps de la Q2 en 2017, année où il remporta le British Grand Prix, dont il est le dernier vainqueur en date en raison de l’annulation de l’an dernier.

Cette année-là, Andrea s’était qualifié à 0.631 de la pole position de Marc Márquez, ce qui ne l’avait pas empêché de gagner. Ce weekend, il a terminé à 0.594 de ce même Marc Márquez, ce qui est une évolution positive.

Pourtant ses essais n’ont pas été faciles, et même ont semblé laborieux par moments. Lors de la première séance d’essais libres, il se classait sixième, mais à plus d’une seconde (1.053) du leader Fabio Quartararo, ce qui était beaucoup. Sa Ducati était la seule parmi les 8 premiers, indiquant une adaptation imparfaite de la moto au nouveau revêtement du circuit. La deuxième séance était à peine meilleure, avec le sixième temps à 0.885 d’El Diablo.

Dovi réalisait son meilleur chrono lors de la FP3 en 1’59.740, à 1.193 de Quartararo, ce qui était un gros écart. Avec le quatorzième temps, il lui fallait passer par la Q1. Ce qui n’aurait dû n’être qu’une formalité se transforma en galère quand à la fin de la FP4 précédant la Q1, sa moto tomba en panne dans le Virage 7 tout au bout du circuit, à l’endroit le plus éloigné des stands !

Il fallut donc rapatrier Dovi à son stand, mais il dut partir avec sa deuxième moto, le temps que l’on ramène la première depuis le fond de la pampa tout au bout du circuit.

Heureusement, avec leur grande expérience, l’équipe Ducati Corse et Desmo Dovi ne paniquaient nullement. Andrea assurait un bon chrono, initialement deuxième derrière Álex Rins et devant Pol Espargaró et sa KTM.

Pour se mettre à l’abri d’un bon chrono d’Espargaró, Dovizioso tournait la poignée dans le bon sens dans les toutes dernières minutes et réalisait le meilleur temps en 1’58.944. Il se qualifiait ainsi pour la Q2 en compagnie d’Álex Rins.

La Q2 était un peu moins favorable à Dovi, crédité du septième temps en 1’58.762. Il partira donc de la troisième ligne sur la grille, avec Fabio Quartararo (quatrième) juste devant lui. Dovizioso n’a pour le moment aucune pole position à son crédit cette année, mais il est parti trois fois de la première ligne. Il a remporté les Grands Prix du Qatar et d’Autriche et pointe en deuxième position au classement provisoire du Championnat du Monde à 58 points de Marc Márquez.

Selon Andrea Dovizioso, « Demain nous courrons pour le podium. Pour le moment, vu notre vitesse, c’est l’objectif. Mais nous courons avec des motos, donc tout peut arriver ».

Vous avez dit que vous avez changé vos trajectoires ici à Silverstone, mais en 2017, vous avez gagné.

« Cette année, la piste a plus d’adhérence, nous sommes plus rapides. Dans le passé, il y avait des bosses, peu d’adhérence et nous avons souvent dû faire face à la “météo anglaise” typique. Ce week-end, je me suis attaqué à la piste différemment. Il était donc important de comprendre immédiatement où mettre les roues pour être plus rapide ».

« Nous, les pilotes, allons toujours voir les données des collègues, en particulier ceux de la même marque. Il est impossible d’être le plus fort dans tous les virages du monde. Et si la comparaison est bien faite, ce peut être un facteur déterminant : si la moto est différente, les temps intermédiaires ne veulent pas dire grand-chose, alors que pour une même moto, il est plus judicieux de faire une comparaison ».

Tout le monde en course devrait avoir les mêmes pneus durs à l’arrière : un avantage pour Márquez ?

« Non, Marc ne fait pas la différence quand tout le monde a les mêmes pneus. Il peut être plus rapide quand il y a peu d’adhérence sur la piste ou lorsqu’il utilise des pneus plus durs, qui ont donc une adhérence plus faible. Dans ces situations, il fait la différence, grâce à son style de pilotage et, je crois, aux caractéristiques de la Honda ».

La course de demain pourrait-elle être la plus ouverte de l’année ?

« Oui, il y a au moins six pilotes qui peuvent se classer parmi les trois premiers : les Yamaha de Viñales, Quartararo et Rossi, la Suzuki de Rins, moi et Marc. Mais d’autres peuvent aussi s’en mêler ».

Jack Miller par exemple ?

« Je ne sais pas, Jack ne semble pas avoir un bon rythme, mais cela dépend aussi de ce qu’il a essayé. Il pourra profiter de son départ en première ligne, en restant au contact des premiers. Même Cal Crutchlow et Franco Morbidelli sont à considérer. Ils avaient également un bon rythme, même s’il n’ont pas bien réussi en qualifications ».

Sera-ce un Grand Prix avec les pilotes regroupés ?

« Marc est celui qui a le plus de pouvoir de décision. Cela dépendra de lui, s’il courra une course stratégique ou s’il partira. Ensuite, bien sûr, nous devons voir les autres, ceux qui ont une bonne vitesse dès le premier tour. Valentino, par exemple, est meilleur que lors des autres courses, alors il fera tout pour tenter de gagner ».

Le problème que vous avez eu avec le moteur est le même que celui subi par la Ducati de Miller ?

« Ils vérifient, je n’en ai aucune idée ».

Résultats des qualifications :

193Marc MÁRQUEZHonda1’58.168
246Valentino ROSSIYamaha1’58.5960.4280.428
343Jack MILLERDucati1’58.6020.4340.006
420Fabio QUARTARAROYamaha1’58.6120.4440.010
542Álex RINSSuzuki1’58.6700.5020.058
612Maverick VIÑALESYamaha1’58.7620.5940.092
74Andrea DOVIZIOSODucati1’58.7620.594
821Franco MORBIDELLIYamaha1’59.0960.9280.334
935Cal CRUTCHLOWHonda1’59.2431.0750.147
1030Takaaki NAKAGAMIHonda1’59.4271.2590.184
119Danilo PETRUCCIDucati1’59.4871.3190.060
1241Aleix ESPARGARÓAprilia1’59.6201.4520.133
Q1 Results:
Q24Andrea DOVIZIOSODucati1’58.944
Q242Álex RINSSuzuki1’59.1900.2460.246
1344Pol ESPARGARÓKTM1’59.5490.6050.359
145Johann ZARCOKTM1’59.6480.7040.099
1588Miguel OLIVEIRAKTM1’59.7580.8140.110
1653Tito RABATDucati1’59.9160.9720.158
1729Andrea IANNONEAprilia2’00.2401.2960.324
1863Francesco BAGNAIADucati2’00.3621.4180.122
1950Sylvain GUINTOLISuzuki2’00.6601.7160.298
2055Hafizh SYAHRINKTM2’00.7001.7560.040
2199Jorge LORENZOHonda2’01.5622.6180.862
2217Karel ABRAHAMDucati2’04.8455.9013.283

Chronos de référence :

Record des essais : 1’58.168 par Marc Márquez (Honda) le 24/8/2019

Record du tour : 2’01.560 par Marc Márquez (Honda) en 2017

Classement provisoire du Championnat du Monde :

1 Marc MÁRQUEZ–Honda 230

2 Andrea DOVIZIOSO–Ducati 172

3 Danilo PETRUCCI–Ducati 136

4 Álex RINS–Suzuki 124

5 Valentino ROSSI–Yamaha 103

6 Maverick VIÑALES–Yamaha 102

7 Fabio QUARTARARO–Yamaha 92

8 Jack MILLER–Ducati 86

9 Cal CRUTCHLOW–Honda 78

10 Takaaki NAKAGAMI–Honda 62

11 Pol ESPARGARÓ–KTM 61

12 Franco MORBIDELLI–Yamaha 58

13 Joan MIR–Suzuki 39

14 Aleix ESPARGARÓ–Aprilia 33

15 Miguel OLIVEIRA–KTM 26

16 Francesco BAGNAIA–Ducati 24

17 Johann ZARCO–KTM 22

18 Andrea IANNONE–Aprilia 21

19 Jorge LORENZO–Honda 19

20 Stefan BRADL–Honda 16

21 Tito RABAT–Ducati 14

22 Michele PIRRO–Ducati 9

23 Karel ABRAHAM–Ducati 4

24 Sylvain GUINTOLI–Suzuki 3

25 Hafizh SYAHRIN–KTM 3

Photos © Ducati

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team