Graziano Rossi est le papa d’un maintenant grand Valentino. Très grand même et pas seulement par la taille. Par le poids qu’il a dans le monde des Grands Prix, les foules qu’il déplace, son palmarès, et, pour tout dire, sa légende vécue de son vivant. De fait, lorsque Vale se blesse, c’est la planète moto qui a mal. Et souffre d’autant plus que l’accident subi a diminué physiquement l’idole de tout un peuple qui veut communier avec lui sur les terres du Mugello, qui sera le théâtre, le week-end prochain, du Grand Prix d’Italie.

Un rendez-vous annuel à ne pas manquer, et pourtant, il est inscrit en pointillés. Pas officiellement. Mais dans le premier cercle du Doctor, la question de la participation est en suspens. Le médecin personnel interrogé, l’ami de la famille Uccio veut garder son proche en forme. Et c’est maintenant le père Graziano qui fixe d’autres priorités à l’agenda du fiston. En l’occurrence une bonne convalescence.

Sur Tuttomotoriweb, il précise en effet : « pour le moment, la condition physique de Valentino est bonne. Mais il a reçu un sacré coup de guidon dans le sternum. Les médecins lui ont injecté des doses analgésiques. C’est pour cette raison que rien n’a été encore décidé au sujet du Mugello. Il faut comprendre comment la situation peut évoluer. On en saura plus assez vite ». Patientons donc encore un peu…



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP