Valentino Rossi l’a avoué dès la conférence de presse d’avant le Grand Prix des Pays-Bas qui égaye ce week-end : à la question de savoir s’il ferait plaisir à un prince saoudien en pilotant une Ducati de son équipe, il a répondu qu’il lui serait très difficile de piloter tout court en 2022. Une réponse aux airs de retraite annoncée sur la base des résultats acquis jusque-là au cours d’une campagne où il dit s’amuser de moins en moins, au fur et à mesure que les échéances s’écoulent avec plus de déceptions que de satisfactions. L’ambiance est lourde, et elle impacte toute la famille Rossi si l’on en croit les propos de son père Graziano…

Valentino Rossi a besoin d’un résultat pour se refaire un moral mais aussi réenclencher une motivation corrodée par les déconvenues qui s’enchainent à chaque sortie sur la piste. Une crise de performances et de résultats apparemment sans issue. Il s’en est rendu compte, mais aussi toutes les personnes les plus proches de lui.

La preuve avec le père Graziano Rossi qui dresse un bilan vraiment sombre de cette période, la plus dure selon lui que le Doctor ait eu à affronter au cours de sa longue vie de compétiteur. « C’est un moment très, très difficile de sa carrière, l’un des plus difficiles », a commenté Graziano aux micros du site MowMag. « Et donc, pour être honnête, je ne sais pas comment et quand il en sortira. J’espère un coup de fouet, il devrait y avoir un bon coup de fouet. Faire une course, disons comme être au bon endroit au bon moment, faire sortir du bon temps, un bon résultat et de là lui donner l’envie de repartir ».

Rossi Valentino Rossi Catalogne

Graziano Rossi : “si c’est pour faire comme cette année, autant arrêter”

On en est donc là : l’envie s’enfuit… « Le fait est que les résultats ne le satisfont pas et les résultats sont importants pour quelqu’un comme lui », confirme son père qui revient sur l’hypothèse d’une dernière année en MotoGP au guidon de la Ducati de l’équipe qui porte sa marque, la VR46. Une perspective certes passionnante, voire qualifiée de « romantique » chez Ducati, qui mais suscite aussi de nombreuses perplexités… « Vous devez voir pour faire quoi, vous devez d’abord vous assurer que cette possibilité peut être essayée », ajoute Rossi senior. « Pourquoi y retourner ? C’est bien d’avoir un an avec Ducati, mais pour quels résultats ? S’il doit faire comme cette année qui ne se passe pas bien, il vaut certainement mieux arrêter ». Tout est dit.

Graziano Rossi Lucchinelli




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team