Parmi les innombrables faits de cette passionnante saison qui n’en est pourtant qu’à cinq rendez-vous consommés, il y a cette greffe Zarco qui ne prend pas sur la KTM RC16. A moins que ce ne soit le contraire. Une descente aux enfers pour celui qui avait si bien réussi chez Tech3 Yamaha ces deux dernières années. Justement, il était intéressant de connaître l’avis de son ancien patron Hervé Poncharal, et d’autant plus que ses propres troupes sont passées de Yamaha à KTM. Une expertise intéressante qui donne les clés pour décoder ce qui se passe actuellement entre le double Champion du Monde de Moto2 et l’usine de Mattighofen…

L’entretien est relayé par le site GPOne. Au cours de ce dernier, Hervé Poncharal donne un point de vue global qui élargit le champ d’analyse. Sur l’ambiance qui prévaut entre Zarco et KTM en ce moment, il explique : « que puis-je vous dire ? Dans cette histoire, je ne suis qu’un spectateur. Nous avons vécu deux années fantastiques ensemble. Comme tout le monde, je pensais aussi que les résultats de Johann seraient proches de ceux de Pol, qu’il y aurait une émulation entre eux. Je n’imaginais pas cette situation. Pol a deux ans d’expérience sur KTM qui, en tant que concept de moto, est le contraire de Yamaha. Preuve en est que je ne m’attendais même pas à voir un novice comme Oliveira régulièrement devant Syahrin. L’avantage de Miguel est de ne jamais avoir piloté une autre MotoGP, il n’a pas de références et, pour cette raison, il est fort ».

Il ajoute : « tous les pilotes veulent courir pour une équipe officielle, avec un département course derrière eux. C’est comme si on passait d’une robe de prêt-à-porter à une robe faite sur mesure. Ceci, cependant, sur les motos, implique non seulement de se concentrer sur la meilleure configuration, mais également d’indiquer la direction aux ingénieurs. Pour Johann, tout est nouveau et ce n’est pas facile ».

Voilà pour le cas du couple formé par la moto autrichienne et le pilote français. Mais quid des éclats de voix du patron de la marque Stefan Pierer à l’encontre de son nouveau pilote qui s’était fâché tout rouge contre la moto orange ? « Ils ont le même caractère, même Johann ne veut pas attendre. Il est pilote et quand il va sur la piste, il veut battre ses adversaires, les autres motos. L’année dernière, il a fait des podiums et une pole position, il se trouve maintenant dans une situation à laquelle il ne s’attendait pas, il croyait pouvoir faire mieux que Pol, mais il ne le fait pas. De plus, Quartararo a en quelque sorte pris sa place et cela peut être difficile à accepter, même l’ego fait sa part ».

« Stefan Pierer est la raison pour laquelle, après tant d’années, j’ai quitté Yamaha et j’ai signé avec KTM. J’aime les gens avec du courage et de l’ambition. Quand il a rejoint la société, KTM était sur le point de fermer et il l’a conduite au succès. Il déclare qu’il faut du temps pour gagner en MotoGP, mais je sais qu’en réalité, il est très ambitieux et veut réussir très vite ».

Le Français termine : « KTM a la course dans son propre ADN. Il a fallu quelques années pour gagner sur le Dakar et le Supercross, mais après, ça ne s’est jamais arrêté ».


Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3