Les Grands Prix se succèdent et se ressemblent pour un Johann Zarco toujours en proie à une KTM assez brutale et peu en adéquation avec son style de pilotage tout en finesse.

Après des essais privés en partie sous la pluie sur le circuit Bugatti, le pilote français espérait les mêmes conditions ce dimanche pour la manche française, mais si cela n’est pas passé loin, il n’en fut rien. Le double champion du monde Moto2 s’est donc retrouvé toujours avec le même problème, pour le moment insoluble d’une moto épuisante à manier au fil des tours, et dont seul Pol Espargaró paraît connaître la solution…

En attendant une embellie, le pilote officiel KTM doit aussi jongler avec les mots, pour éviter un nouvel incident médiatique…

Johann Zarco : « Une course difficile aujourd’hui. J’ai fait un bon départ et je contrôlais bien la moto, mais tour après tour, j’étais à la fin de mon potentiel car je n’ai toujours pas le feeling optimal. Je suis content de la 13ème place car cela reste quand même quelques points. Dans l’ensemble, la fin de semaine a apporté quelques bonnes choses et je garderai cela à l’esprit pour la prochaine course. Je voulais être dans le top 10, au début j’étais très proche. Ensuite, je ne pouvais plus suivre le rythme. Pol Espargaró a réalisé une fantastique performance en sixième position, ce qui est bon pour lui et KTM. Je dois continuer à travailler, car il a montré que le travail le permet ».

« Cela a été une course complètement sèche, et j’ai donc eu les mêmes problèmes qu’avant. Cela n’a pas été une surprise. C’était bien que je me sente plutôt à l’aise dans les deux premiers tours. Sur piste sèche, il faut exercer beaucoup plus de pression, tout est très rapproché. Cela me laisse également moins de temps pour utiliser les points forts que lors des sessions humides. C’était difficile de rouler avec mon style. Mon pneu arrière a également beaucoup chuté, ce qui m’a rendu plus difficile de garder la moto sur la trajectoire. J’espère que les progrès seront positifs pour moi aussi ».

« J’ai besoin de temps, je le dis depuis le début de la saison. Samedi, je me suis d’abord senti bien sur la moto, c’est mieux que rien. Mais plus tard, pendant la course, c’était compliqué. Il y a des choses sur lesquelles je dois travailler. Mais je peux quitter la France avec un petit sourire ».

Classement du Grand Prix de France MotoGP au Mans :

Crédit classement : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP