Chez Tech3 on le clame à qui veut l’entendre, la M1 qu’ils ont dans leur box ne subit plus aucune évolution. S’en suit une baisse logique des performances puisque les autres, pendant ce temps, avancent. Une situation technique qui se fait l’écho d’un passage chez KTM tant de la part de l’équipe que du pilote Johann Zarco ? Le patron Hervé Poncharal démonte cette théorie.

Une idée que Marc Marquez avait suggérée, signalant que les difficultés de Johann Zarco étaient apparues peu après qu’il ait signé son contrat officiel avec la firme de Mattighofen. Mais Hervé Poncharal n’y croit pas : « Non, non », souligne le Français sur Speedweek. « Nous travaillons avec Yamaha depuis 20 ans, dans la catégorie reine depuis 2001. Je connais leur politique, leur soutien. Johann n’aurait rien eu de toute façon, zéro. Cela n’a rien à voir avec notre changement de marque ».

Il précise néanmoins : « mais en 2019, la situation apparemment changera. Il a été annoncé que Franco Morbidelli aura une moto 2019 dans la nouvelle équipe satellite de Yamaha. En revanche, on aurait rien changé pour nous si nous étions restés avec Yamaha. Même lorsque nous avions d’autres pilotes rapides comme Dovizioso, Crutchlow ou Ben Spies qui étaient forts, ou encore Johann l’année dernière, nous n’avons rien eu. Le fait qu’il ait signé pour un autre fabricant n’a pas d’importance ici ».

Malgré tout, Johann Zarco peut toujours finir cette saison comme meilleur pilote privé. Cinquième en Thaïlande, il n’est plus qu’à cinq points du sixième au général, Cal Crutchlow, qui pilote une Honda RC213V 2018.

 


Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3