L’an passé, Cal Crutchlow, pilote du team satellite LCR, mais au contrat HRC, clamait à qui voulait l’entendre qu’il regrettait ne pas pouvoir avoir un bras oscillant en carbone comme Márquez et Pedrosa. Que l’Anglais soit satisfait puisque, en 2019, il sera apparemment le premier des pilotes en RC213V à bénéficier du nouveau déflecteur homologué à grand peine par le blason ailé auprès d’un directeur technique décrié. Ce sera pour le prochain rendez-vous à Austin.

C’est dire l’importance que doit avoir cet accessoire qui a énervé tant de monde et installé une ambiance délétère entre les constructeurs en MotoGP. Marc Márquez ne l’aura pas à Austin, un tracé qui est, il est vrai, son jardin puisqu’il n’y a jamais connu la défaite. Mais il a mis les relations entre Honda et Ducati à un niveau de complicité au moins égal à celles existantes entre Márquez et Rossi. Reste que ce déflecteur sur le bras oscillant connu sur la GP19, va être proposé sur la Honda de l’Anglais.

C’est Lucio Cecchinello qui l’affirme avec un luxe de précaution. Chaque mot est choisi, à croire qu’aborder ce sujet, c’est jouer sa tête… « Ils ont présenté la demande d’approbation pour que cette pièce soit appliquée sur le bras oscillant, qui sera utilisé par Cal Crutchlow »a-t-il expliqué à Sky Sport. « Ils n’ont apporté qu’une pièce en 3D, avant de produire les pièces en carbone très coûteuses, et nous allons l’essayer au Texas. Je ne l’ai pas vu, tout a été pensé par Takeo Yokoyama avec les responsables techniques fédéraux et on ne lui a dit que la nuit dernière que c’était légal ». Il ajoute : « Il y a un peu de politique, mais l’effet substantiel est de refroidir le pneu ».


Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda