Viñales avait commencé fort son Grand Prix d’Italie en s’adjugeant la première séance d’essais matinale. Puis, lors de celle de l’après-midi, il s’est contenté du huitième rang. Un souci pour le jeune papa ? Pas vraiment. Il y a eu une erreur puis du trafic. Pour samedi, il jure que ça ira mieux. Il parle aussi du nouveau « holeshot device » amené par Yamaha…

Maverick Viñales effectue ce week-end en Italie son premier Grand Prix comme père de famille. Sa petite Nina est encore trop petite pour apprécier la dextérité de son papa sur une Yamaha, mais quand ce sera le cas, il faudra trouver les mots pour la rassurer sur les performances en dents de scie de son héros. Pour le Mugello en ce vendredi, l’Espagnol a expliqué pourquoi de premier il est descendu huitième entre deux séances d’essais libres du Grand Prix d’Italie : « je me suis tout de suite senti bien en FP1. Je me sentais vraiment bien sur la piste. Je me sentais bien le matin et l’après-midi. Je pense que samedi nous ferons un grand bond en termes de temps au tour, car nous n’avons pas eu une bonne attaque contre le chrono. Cela ne s’est pas du tout bien passé, donc nous pouvons certainement être plus rapides ».

Il développe : « cela ne me dérange pas. J’ai poussé trop fort puis j’ai perdu trop de temps avec ma petite erreur dans le deuxième virage d’Arrabbiata. Lors de la deuxième tentative, il y avait trop de pilotes devant moi. Mais le plus important reste notre rythme, et nous construisons la confiance pas à pas, comme au Mans, où je me sentais vraiment bien dans les premiers tours de course. Je sentais que j’avais le potentiel de gagner en France s’il était resté sec. Nous devons continuer à avancer ».

Viñales Italie

Viñales : “je suis prêt à me battre, je veux être en tête”

« Lors de la première séance d’essais libres, le pneu tendre avait la plus haute priorité. Dans l’après-midi, nous avons essayé le hard mix à l’avant comme à l’arrière. Ce n’était pas la bonne option. J’ai trop glissé et les différences étaient trop grandes ». Dans l’ensemble, le nouveau père déclare : « nous devons encore travailler un peu sur l’électronique, mais je suis prêt à me battre ».

Viñales termine sur la nouvelle aide à l’envol amené par Yamaha. Il semble optimiste mais aussi il se montre également prudent : « nous verrons si nous pouvons faire une énorme différence. Surtout dans la deuxième partie de l’accélération, c’est du progrès, mais il faudra attendre et voir”. Pour la course, cependant, son plan est clair : « je veux être en tête ».

Maverick Viñales veut enfin être à nouveau parmi les favoris

MotoGP Italie J1 : chronos

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team