C’est dans une ambiance particulière à tous les points de vue que les pilote Petronas abordent ce qui est leur grand rendez-vous national au Mugello. Morbidelli et Rossi se préparent ainsi pour leur Grand Prix d’Italie à un moment ou le premier cité s’interroge sur l‘état de son genou meurtri au Mans mais blessé depuis un entraînement au Ranch, tandis que le second doit se décider sur son avenir comme sur celui de ses troupes qui seront engagées en MotoGP… Avec possiblement dans le box des Ducati mais aussi éventuellement des Yamaha, de fait, prises à Petronas…

A ces éléments, on ajoutera des tribunes vides qui alourdiront encore l’atmosphère. La cinquième manche de la saison disputée au Mans a été avare en satisfactions pour l’équipe Petronas, avec Franco Morbidelli qui s’est vite retrouvé dans le gravier en raison d’un contact en course et avec Valentino Rossi qui n’a franchi la ligne qu’en onzième position. Tout ce beau monde espère mieux du Mugello et de ce Grand Prix d’Italie.

En France, Morbidelli a également eu un problème physique, lié à un genou qu’il faudrait peut-être opérer… « J’espère arriver au Mugello ce week-end dans la meilleure forme possible, après avoir subi quelques soins du genou. J’adore le Mugello. C’est une piste fantastique, chargée d’histoire et j’ai de bons souvenirs » dit l’italo-brésilien qui ne cache donc pas ses préoccupations sur son état de forme.

La piste toscane est chargée d’émotion pour le vice-champion du monde 2020 qui admet : « le sentiment que j’ai au Mugello est légèrement différent de celui que j’ai sur les autres pistes. C’est formidable d’y reprendre la course après l’absence de l’an dernier, mais ce ne sera pas comme il le faut car nous n’aurons pas de fans ». Sur les objectifs, le pilote Petronas Yamaha a commenté : « je ne sais pas à quoi m’attendre, mais j’ai hâte et j’espère que notre moto continuera à bien tourner ».

Petronas Morbidelli

Petronas et Rossi espèrent voir les effets du test de Jerez

Côté Valentino Rossi, on reste campé sur les espoirs entrevus après le test MotoGP de Jerez : « au Mans je me sentais mieux avec la moto, c’est dommage d’avoir eu une course avec des conditions mitigées. Nous espérons que le temps sera plus constant ce week-end au Mugello et que nous pourrons confirmer les améliorations des tests de Jerez ».

La piste toscane l’a vu triompher à plusieurs reprises et l’Italien admet : « c’est une piste fantastique et heureusement j’y garde beaucoup de bons souvenirs. C’est toujours spécial, donc j’ai hâte de courir, même si c’est dommage ce ne pas avoir les fans. Ils sont toujours fantastiques et nous apportent beaucoup de soutien. C’est toujours agréable de les voir dans les gradins ». Mais ce ne sera pas le cas cette fois.

Valentino Rossi et sa Yamaha M1




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team