A l’occasion de son 201e Grand Prix, dont le 123e disputé en MotoGP, Marc Márquez a ajouté en Thaïlande une huitième couronne mondiale à son palmarès qui comprenait déjà le titre 125 obtenu en 2010, celui de la catégorie Moto2 en 2012, et les cinq désormais en MotoGP en 2013, 2014, 2016, 2017, 2018 et donc 2019.

Honda est évidemment enchanté d’une telle performance, mais adorerait remporter le titre Constructeurs à domicile. Le premier constructeur mondial est en effet l’organisateur du Grand Prix du Japon, sur un circuit qui (comme Suzuka) lui appartient. Construit en 1997, Motegi accueille des courses MotoGP depuis 2000 (le « Pacific Grand Prix » de 2000 à 2003), et est devenu le siège du GP du Japon en 2004. Et Honda fête cette année sa 60e saison de participation en Grands Prix.

Plutôt que d’être titré à Phillip Island ou à Sepang, Honda préférerait nettement recevoir la couronne à Motegi, devant l’état-major de l’entreprise, son personnel, ses concessionnaires et ses fans. La fête serait beaucoup plus grandiose que sur la petite ville de Cowes, principale agglomération de l’île de Philipp Island où aura lieu le GP d’Australie une semaine plus tard, et qui comprenait, lors du dernier recensement de 2016, 4 839 habitants et quelques centaines de manchots.

Le titre constructeurs n’a pas une grande popularité chez les amateurs de compétition car il est moins spectaculaire que le titre pilotes, et il revient le plus souvent à des constructeurs japonais, ce qui soulève un peu moins d’enthousiasme eu Europe ou aux États-Unis. Mais pour les fabricants il est d’une première importance, car il prouve la supériorité d’une entreprise sur les autres. Il suffit de voir la fierté du récipiendaire du parchemin symbolisant le titre mondial par un directeur japonais lors de la cérémonie de remise des prix de la FIM pour en être persuadé.

Marc Márquez arrive une fois de plus au Japon en tant que Champion du Monde et cherchera à ajouter à ses deux victoires précédentes lors de la course à domicile de Honda. Avec le Championnat en main, Marquez est déterminé à terminer 2019 de la meilleure façon possible et à continuer son record parfait de 14 résultats parmi deux premières places cette saison.

Avec 53 victoires dans la catégorie reine, Marc Márquez a la chance d’égaler le quintuple Champion du Monde Mick Doohan comme le pilote Honda le plus titré dans la catégorie reine.

Avec 77 points d’avance dans le Championnat Constructeurs sur Ducati et 83 points d’avance sur Yamaha, le GP du Japon offre également à Honda sa première chance de remporter ce Championnat. Honda doit quitter le Japon avec un avantage de 75 points sur Ducati et Yamaha. Une victoire en course ou n’importe quelle arrivée où le leader Honda serait devant le leader Ducati et Yamaha assurerait le titre 2019 – le 25e de Honda dans la catégorie reine.

Selon Marc Márquez, « C’est un sentiment particulier que de ramener le Championnat du Monde chez Honda. Au cours des années précédentes, j’ai pu remporter le titre là-bas, mais je vais maintenant pouvoir rendre visite à toutes les personnes de Honda et de la HRC qui ont contribué à rendre 2019 possible dans les coulisses.

« Maintenant c’est le moment de pousser pour les autres titres, il y a encore les titres Constructeur et Team pour aider Honda à gagner. J’ai hâte de courir à Motegi car c’est la course à domicile de Honda et les fans japonais sont très spéciaux. »

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Classement par constructeurs et par équipe :

 

Spencer, Márquez, Redman, Lorenzo et Takahashi célèbrent les 60 ans de Honda en GP au Honda Collection Hall

Ci-dessous : Marc Marquez à Motegi l’an dernier :

Photos © Repsol Media, motop.com / Dorna et Honda Racing



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team