Cinquième du Grand Prix d’Espagne, Franco Morbidelli a bien débuté le Grand Prix d’Andalousie en réalisant le quatrième temps de la première journée d’essais, à 0.353 de Maverick Viñales. Il terminait ensuite deuxième de la Q1 et se qualifiait ainsi pour la Q2 où il se positionnait sur la deuxième ligne de la grille de départ avec le sixième temps.

Septième au premier tour, l’Italo–Brésilien remontait jusqu’à la quatrième place derrière son coéquipier Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia et Valentino Rossi, son maître et formateur de la VR46 Riders Academy. Hélas au dix-septième tour, son moteur tombait en panne et « Francky Morbido » devait se garer sur le bord de la piste. On rappellera que si les Yamaha de Quartararo, Viñales et Rossi, qui ont toutes les trois fini sur le podium, sont des modèles 2020, par contre la M1 de Morbidelli est une « A-Spec » de 2019.

« Je n’ai pas pris un bon départ et j’ai donc dû me battre pour revenir dans le peloton, mais j’ai pu le faire assez facilement, expliquait Franco. Je me sentais très bien sur la moto, les sensations étaient incroyables et j’ai pensé que c’était une excellente occasion d’obtenir un magnifique résultat, peut-être même le podium. Nous avions un très bon rythme de course. »

« Puis la panne technique s’est produite et la moto s’est arrêtée, mais c’est ça la course. Cela arrive parfois. Nous ne savons pas ce qui a causé le problème, mais l’équipe et les ingénieurs de Yamaha se penchent sur la question. »

« Le point positif de ce week-end a été la vitesse et la régularité en course, mais nous devons encore travailler sur le système de départ, même si nous avons progressé par rapport à la semaine dernière. Nous avons évolué pas à pas depuis le test et nous sommes de plus en plus forts, mais nous devons continuer à travailler dur. »

Morbidelli s’inquiète-t-il de la durabilité des moteurs Yamaha après quelques problèmes avec les blocs propulseurs Japonais la semaine dernière ? « Je ne peux m’inquiéter que des choses qui sont entre mes mains. Je ne peux pas influencer les problèmes techniques et cela ne fait pas partie de mon travail. Je suis là pour monter sur la moto et donner le maximum. Nous nous concentrons sur la réussite des prochaines courses. »

« Les courses à Jerez sont toujours très exigeantes et ces conditions ont rendu la tâche encore plus difficile. Les températures étaient encore plus élevées ce dimanche et il a été difficile de rouler sur la moto. »

« Maintenant, nous prenons les points positifs de ce week-end et du précédent, où nous avons eu un rythme de course constant, et nous concentrons nos énergies sur Brno. »

Résultats du Grand Prix d’Andalousie :

Références chronométriques :

Record des essais : 1’36.584 par Maverick Viñ ales (Yamaha) en FP3 Jerez 2 2020

Record du tour : 1’38.051 par Marc Márquez (Honda) en 2019

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Humour :

Photos © Motogp.com / Dorna, Petronas SRT



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team