Johann Zarco revient de loin et il a fait ce qu’il faut en 2020 pour se retrouver en 2021 dans les petits papiers de Ducati avec une machine qui peut lui permettre de belles choses. Il n’y a qu’à voir ce que Jack Miller en a fait l’an passé et constater qu’il est à présent le pilote d’usine de la marque. Le Français est d’autant plus heureux qu’il est ravi de se retrouver dans un team Pramac à l’ambiance qui lui rappelle de bons souvenirs. Notamment ceux d’une équipe française avec laquelle il a obtenu ses meilleurs résultats en MotoGP jusque-là : Tech3 …

Johann Zarco est un double Champion du Monde de Moto2 et, avec ses 16 victoires, il est le tricolore qui a le plus concrétisé en Grand Prix. Cependant, cela n’empêche pas les accidents de parcours et son passage comme officiel KTM en a été un. Repêché in extremis grâce aux efforts de Claude Michy, le Cannois est maintenant à nouveau sur les rails et dans le train à grande vitesse Ducati, puisqu’il a battu le record de la vitesse de pointe lors des tests d’intersaison au Qatar avec sa GP21.

Une Desmosedici de dernier cri, justement, qui change de son ancienne GP19 avec laquelle il a conquis une pole position et un podium la saison passée. Et encore, côté position de pointe sur la grille de départ, il en a eu deux sur la piste, puisqu’il a été déclassé à cause d’une sanction en Autriche.

Des épreuves qui ont endurci Johann Zarco qui se présente, pour cette saison, affûté comme jamais : « quand on a l’hiver pour s’entraîner correctement physiquement, sans blessures, et qu’il y a moins de difficultés à gérer sa carrière, on peut se concentrer sur le sport. C’est pourquoi ça se passe si bien », explique le tricolore.

Non seulement ça, il semble être arrivé au bon endroit au bon moment, une idée que le team manager de l’équipe Pramac Guidotti avait déjà soulevé. Le pilote confirme : « il y a un super feeling dans l’équipe. Même pendant une pause-café on est ensemble, on rigole ». Une ambiance qu’il a déjà connue et qui lui manquait : « je me sens chez moi, tout comme chez Tech3. C’est là que j’ai découvert l’opportunité de m’amuser en dehors de la piste. Sur la piste, nous étions concentrés sur le travail. C’est la même chose chez Pramac ». Zarco est donc convaincu que cela se traduira également par de bons résultats.

De bons résultats qu’il matérialise ainsi : son objectif pour 2021 est d’être « au même niveau que Miller lors de la fin de l’année dernière ». Jack Miller, le prédécesseur direct de Zarco chez Pramac-Ducati, a terminé la dernière campagne avec deux deuxièmes places à Valence et au Portugal. Le Français vise également des places sur le podium cette saison, mais il veut aussi « penser aussi à la victoire ».

Johann Zarco : “pourquoi pas moi ?” 

« Nous avons eu tellement de nouveaux gagnants que je pense,” Pourquoi pas moi ? ” Mon objectif est d’être dans cette zone, autour du podium, et si tout se passe bien, pensez à gagner. Je suis réaliste et lors du test du Qatar, on a pu voir que j’étais souvent dans le top 5 » dit-il sur Motorsport-total.com.

Quant à son ressenti général sur la Ducati, Zarco ne cache pas sa confiance « pour moi, découvrir la Ducati a été un plaisir. Je pense que la moto roule très bien. Même s’il n’est pas facile d’être rapide dans les virages, il y a des opportunités d’essayer des choses. C’est comme ça que je me motive ou comment je travaille. Je ne me plains pas des virages parce que je pense que la Ducati a beaucoup de potentiel ».

Une approche qui va droit au cœur de Gigi Dall’Igna, le directeur de course de Ducati : « il est très intéressé par ce que Jack, Pecco et moi avons à dire », termine Zarco. « Dans une équipe satellite, vous êtes plus là pour confirmer quelque chose. Mais avec Pramac, il y a ce sentiment d’essayer et de peser. C’est très intéressant. Quand je rentre dans les stands, Gigi est à la fin de chaque run. Il est encore plus présent qu’avant pour écouter nos retours et poser des questions ». La saison se lancera le 26 mars au Qatar et Johann Zarco aura comme équipier cette année le rookie Jorge Martin.



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing